Après des mois de tensions entre Toronto et le gouvernement ontarien, la province délie en partie les cordons de la bourse, injectant jusqu'à 657 millions de dollars sur cinq ans pour la rénovation des logements sociaux.

Environ la moitié de cette somme doit aller à Toronto.

Le maire John Tory est « reconnaissant », même si la Ville chiffre l'ensemble des réparations nécessaires à 2,7 milliards.

Toronto compte aussi obtenir du financement du fédéral, indique le maire.

En plus de réparations, l’argent du provincial servira à rendre les logements sociaux plus écoénergétiques, grâce au remplacement de fenêtres et l’installation de meilleurs systèmes de chauffage, notamment.

Le financement provient des recettes du marché du carbone auquel participent l’Ontario, le Québec et la Californie.

Plus d'articles

Commentaires