Retour

75 millions $ pour soutenir les aidants naturels de la Colombie-Britannique

Des programmes d'aide pour ceux qui prennent soin de leurs proches bénéficieront d'un financement supplémentaire de 75 millions de dollars sur trois ans, a annoncé le ministre de la Santé de la province, Adrian Dix.

Cet investissement fait suite à un rapport de la représentante des aînés de la Colombie-Britannique publié l'été dernier. Ce rapport révélait que 31 % des aidants naturels de la province souffrent de détresse psychologique.

L’argent servira principalement à accroître le nombre de lits de répit disponibles dans la province et à augmenter la quantité des programmes de jour pour personnes âgées. Les heures d’opérations de ces programmes seront également étendues afin d’offrir des services de soir et de fin de semaine.

Selon la représentante des aînés de la Colombie-Britannique, Isobel Mackenzie, les montants annoncés pourraient permettre à 5000 aînés de prendre part des programmes de jours deux à trois fois de plus par semaine et à 3000 aidants naturels de profiter d’un lit de répit pour leur proche pendant une semaine chaque mois.

Une aide attendue

Le groupe Family Caregivers of British Columbia a pour mandat d’appuyer les personnes aidantes. La présidente de conseil d’administration de l’organisme, Barbara Hopkins, considère que l’investissement annoncé par le ministre Dix est significatif pour plusieurs raisons.

« C’est un objectif auquel Family Caregivers of British Columbia travaille depuis 30 ans, affirme-t-elle. Je pense que nos collègues dans le reste du Canada seront un peu jaloux. »

En plus de soulager les aidants naturels en leur offrant des moments de répit, Barbara Hopkins croit que l’annonce du ministre Dix leur permettra d’être plus confiants dans leur décision de prendre soin de leurs proches.

« La famille et les amis fournissent 80 % des soins, indique-t-elle. Cette annonce est une reconnaissance du rôle extrêmement important [des aidants naturels] ».

Dix millions de dollars seront investis dans la première année, trente millions dans la deuxième et trente-cinq millions dans la troisième. « Les montants augmenteront au fur et à mesure que nous développons les programmes, explique Adrian Dix. [...] Et ça va continuer après. »

En offrant plus de support aux aidants naturels, le ministère de la Santé et les organismes impliqués espèrent que les aînés de la province pourront demeurer plus longtemps à la maison, entourés de ceux qu’ils aiment.

Plus d'articles