Retour

8,5 millions pour les « priorités » de l’administration Plante

Alors que le budget de la Ville de Montréal divise toujours les élus, Radio-Canada a appris que l'administration Plante-Dorais s'est dotée d'un budget discrétionnaire de 8,5 millions de dollars pour des « priorités » qui seront annoncées ultérieurement, dont la création d'une équipe pour étudier le projet d'une nouvelle « ligne rose » du métro.

Un texte de Julie Marceau

À son arrivée au pouvoir, l’ex-maire Denis Coderre s'était doté en 2014 d'un budget discrétionnaire de 12,5 millions de dollars. La nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, dispose quant à elle d’une somme de 8,5 millions pour des « dépenses générales d'administration ».

Projet Montréal avait pourtant décrié l'utilisation de ces sommes discrétionnaires sous l'administration Coderre. En décembre 2016, le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, qui assurait alors l'intérim à la tête de Projet Montréal, estimait que cette enveloppe atteignait alors 47 millions de dollars.

« Il y avait 19 arrondissements, maintenant il y en a 20. Le 20e arrondissement [...] c’est un budget discrétionnaire que le maire s’est donné pour faire différents projets : des choses qu’il a vues à la télévision, qu'il a vues dans ses voyages, des idées qui lui arrivent comme ça… la formule électrique [...] C'est une marque de l'administration Coderre », avait-il alors déclaré.

Un budget « administratif »

Dans un premier temps, le Service des communications de la Ville de Montréal s’est limité à nous dire qu'il s'agit une « provision corporative » constituée pour donner une « marge de manœuvre à la nouvelle administration pour financer de nouvelles priorités ».

Interrogé à ce sujet, le directeur des communications au cabinet de la mairesse, Marc-André Viau, a finalement donné plus de précisions.

« Ce poste permet, en plus de couvrir des éventualités comme des règlements de litiges ou des coûts de déneigement exceptionnels, d'attribuer des fonds à des priorités de l'administration qui pourraient apparaître en cours d'année », a-t-il expliqué.

Pourtant, près de 33 millions de dollars sont déjà prévus pour les règlements de litiges dans la catégorie « dépenses contingentes » (dépenses imprévues, règlement des réclamations et paiement des condamnations judiciaires).

Quant aux imprévus pour le déneigement, le budget de 163 millions de dollars consacré à la neige (déblaiement, chargement, épandage d’abrasifs) inclut lui aussi un « coussin financier » en cas de chargement supplémentaire.

« Il s’agit ici d’un budget administratif et non un budget discrétionnaire. Il peut nous permettre de faire, en cours de route, un réajustement administratif des besoins des services », a réitéré Marc-André Viau.

Le controversé budget de l'administration Plante-Dorais, qui prévoit notamment une hausse moyenne des charges fiscales résidentielles de 3,3 %, doit être adopté officiellement mercredi lors d'une séance extraordinaire du conseil municipal et jeudi en conseil d'agglomération.

Pour contacter Julie Marceau : julie.marceau@radio-canada.ca

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine