Retour

À bout de patience, la FANE demandera une ordonnance pour le rétablissement des circonscriptions acadiennes

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) n'attendra pas : elle demandera une ordonnance des tribunaux pour que le gouvernement provincial remette en place les trois circonscriptions acadiennes protégées.

Le 24 janvier, la Cour d’appel de la province avait déterminé,après une longue bataille judiciaire, que l’abolition en 2012 de ces circonscriptions était inconstitutionnelle.

Lundi, la FANE a demandé au gouvernement McNeil de faire coonfirmer par la Cour d'appel l’inconstitutionnalité du redécoupage de 2012 et l’abolition des circonscriptions acadiennes désignées.

En entrevue à l'émission Réveil Nouvelle-Écosse de Radio-Canada mardi matin, la directrice générale de la FANE, Marie-Claude Rioux, a déclaré vouloir régler la question avant les prochaines élections, qui pourraient être déclenchées d'ici quelques semaines.

« Je reviens au mandat que la Fédération acadienne a reçu de son conseil d’administration. C’était de demander au gouvernement d’aller chercher une ordonnance ou, à défaut, d’entreprendre ces démarches-là par elle-même. C’est ce que la Fédération va faire », a-t-elle affirmé.

« Cela dit, ce n’est pas parce qu’on va chercher une ordonnance que nous fermons la porte à des discussions avec le gouvernement », a poursuivi Mme Rioux.

Lundi, le ministre des Affaires acadiennes de la Nouvelle-Écosse, Michel Samson, disait qu’il aurait aimé poursuivre les discussions à l’amiable avec l’organisme acadien.

Des députés de l’opposition ont menacé le gouvernement de poursuites judiciaires si des élections étaient déclenchées avant que la carte électorale ne soit redessinée.

Un dossier à régler avant les élections

Jim Bickerton, ancien membre de la commission électorale néo-écossaise et professeur de sciences politiques à l’Université Saint-François Xavier, conseille au gouvernement de Stephen McNeil de régler la question des circonscriptions acadiennes protégées avant de déclencher les élections.

« Le gouvernement ne devrait pas négliger cet enjeu. Le dernier gouvernement [du NPD] a fait cette erreur », a estimé celui qui été membre d’une commission chargée d’enquêter sur les modifications de circonscriptions en 2012.

M. Bickerton a recommandé aux libéraux de réexaminer le rapport soumis par cette commission. Le document recommandait à la province le rétablissement des trois circonscriptions acadiennes protégées dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, ainsi que celle à majorité afro-américaine de Preston, en banlieue d’Halifax. Le rapport avait été rejeté par l’ancien gouvernement NPD.

Il a tenu à rappeler que la Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse a fait référence au rapport de la commission lorsqu’elle a rendu son jugement en janvier dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine