Retour

« À la dernière minute, il a changé de camp » - Denis Coderre

Selon Denis Coderre, le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, avait d'abord accepté d'être dans son parti avant de changer de camp « à la dernière minute » et d'annoncer cette semaine qu'il se joint à Projet Montréal. Une décision qui a semblé froisser le maire de Montréal, à quelques mois des élections municipales.

Un texte de Julie Marceau

Un froid était palpable vendredi entre les deux politiciens. Le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, habituellement sur le devant de la scène dans les annonces du quartier, a été complètement effacé de l'ouverture officielle de l'atelier Espace Fabrique, à Saint-Henri, la première coopérative en milieu manufacturier au Québec.

M. Dorais n'a ni participé aux séances de photos officielles en matinée, ni prononcé de discours lors de la conférence de presse.

« M. Dorais a pris une décision. Il avait décidé de venir avec nous, puis à la dernière minute il a changé de camp. C’est correct, les gens vont juger […] Moi, regardez, je vais être correct avec tout le monde, les maires d’arrondissement, [il] faut respecter ça », a affirmé le maire Coderre.

La « rancoeur » du maire de Montréal

Le maire de Montréal a ensuite mentionné qu'il n'allait pas s'abaisser à « faire des attaques personnelles ». Les Montréalais se feront leur propre opinion en vue des élections municipales du 5 novembre prochain, a-t-il ajouté.

L'opposition a confirmé le froid entre les deux hommes, mais « M. Dorais ne s'empêchera pas de participer à des événements qu'il a contribué à mettre sur pied », a souligné Marc-André Viau, l’attaché de presse du bureau de Projet Montréal.

« M. Dorais a pris le temps de réfléchir à ce qui était le mieux pour ses concitoyens et il a opté pour Projet Montréal. Nous trouvons déplorable que la rancoeur du maire de Montréal prenne le dessus sur le travail exceptionnel du maire du Sud-Ouest, par ailleurs maintes fois louangé par M. Coderre », a-t-il dit.

Courtisé par tous les partis, M. Dorais siégeait à titre d’indépendant depuis décembre dernier, après avoir été élu en 2013 au sein du parti Coalition Montréal.

Plus d'articles

Commentaires