Retour

Abandon de la hausse des salaires des élus de Gatineau

La proposition de révision des salaire des élus de Gatineau n'a pas été adoptée au conseil municipal mardi, une décision que s'expliquent mal certains élus.

Même si 10 élus ont voté pour et 9 se sont prononcés contre la proposition, celle-ci n’a pas été adoptée par le conseil en raison d’une loi sur l’autonomie adoptée plus tôt cet été.

En vertu de ce règlement, la proposition concernant la révision des salaires devait recevoir l’approbation du maire ainsi que celle des deux tiers des élus.

La proposition, qui visait à réduire l’écart entre les salaires des élus, stipulait que pour augmenter la rémunération des conseillers sans dépasser la masse salariale, il fallait sabrer dans les bonis pour ensuite réinvestir dans des hausses salariales.

Le conseiller municipal Daniel Champagne s'est dit « extrêmement déçu » du rejet de la proposition. Le résultat du vote lui paraît « incohérent » puisqu'une majorité de conseillers avait manifester leur appui lors d'un caucus préparatoire.

Maxime Pedneaud-Jobin est également déçu du résultat. « Je dis depuis le début que c’est un conseil compliqué et ça continue d’être compliqué », a fait remarquer le maire.

Aucun des élus interviewé n'a voulu expliquer pourquoi la proposition n'a pas été apuyée par un nombre suffisant d'élus.

Relancer la proposition?

L'idée de remettre la proposition sur la table demeurerait toutefois possible, selon M. Pedneaud-Jobin.

« Dans la mesure où on ne touche pas à la masse salariale, où on se répartit la même somme, on remet ça sur la table au premier conseil », a-t-il laissé entendre.

Selon lui, il faudrait près de 3 mois avant de pouvoir tenir un nouveau vote sur la proposition, ce qui veut dire qu'un éventuel vote aurait lieu après les élections.

M. Champagne, qui était pourtant en faveur de l'augmentation des salaires, ne voudrait pas d'un nouveau vote si tôt. Ce dernier a estimé qu'il serait « extrêmement malaisant » d'augmenter la rémunération des élus en début de mandat.

D'après les informations de Florence Ngué-No

Plus d'articles

Commentaires