Retour

Accès aux appels de Brian Pallister : l’ombudsman donne raison au NPD

Le bureau de l'ombudsman du Manitoba a tranché en faveur du NPD dans le dossier de l'accès aux enregistrements des appels téléphoniques du premier ministre Brian Pallister.

Selon la décision rendue jeudi, les documents relatifs aux activités gouvernementales sont assujettis à la loi provinciale d’accès à l’information, et ce, même s’ils sont hébergés sur un dispositif personnel.

« L'ombudsman a manifestement constaté que le premier ministre avait tort de tenter de cacher ses communications et il est clair que le gouvernement savait qu'une telle décision serait rendue », a déclaré jeudi le porte-parole de l'opposition en matière de Justice, Andrew Swan.

En janvier dernier, l’opposition avait demandé la publication des appels personnels et des messages textes locaux, nationaux et internationaux du premier ministre.

Le cabinet de M. Pallister avait toutefois rejeté la demande sous prétexte que ses dossiers personnels sont exemptés de cette législation.

Le NPD avait déposé une plainte à l’ombudsman en juillet dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine