Retour

Accident mortel sur la 155 : le ministre Lessard tend l'oreille, mais ne promet rien

Le souhait de Daniel Deschamps a été exaucé. L'homme qui a perdu sa fille et sa petite-fille dans l'accident du 4 janvier sur la route 155 près de La Tuque, a finalement pu échanger de vive voix avec le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (MTMDET), Laurent Lessard. Son message a été entendu, mais il reste sur sa faim.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Daniel Deschamps réclame la reconfiguration de la route 155 à la hauteur du kilomètre 107 et une diminution de la limite de vitesse. Il souhaite qu’elle passe de 90 à 50 kilomètres à l'heure.

Il apprécie le fait d'avoir pu en faire part directement au ministre Lessard ainsi qu’à la ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet, qui participait aussi à la conférence téléphonique, mais il se dit déçu des réponses.

Ils ne m’ont pas donné les réponses que je voulais, mais je m’y attendais.

Daniel Deschamps

Ses deux interlocuteurs lui ont mentionné que des analyses doivent être faites avant que des changements soient apportés.

Poursuite impossible

Daniel Deschamps a menacé la semaine dernière de poursuivre le MTMDET ainsi que la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), alors qu’il est impossible de se lancer dans de telles démarches depuis 1978.

Toutes les réclamations pour dommages corporels, psychologiques ou décès à la suite d’un accident de la route doivent être faites directement à la SAAQ.

Les victimes d’accidents de la route ou leur famille ne peuvent donc pas aller devant les tribunaux civils pour obtenir une indemnité auprès des organisations, des compagnies ou des gens impliqués.

Quelques jours plus tard, Daniel Deschamps admettait qu’il savait qu’il ne pouvait pas poursuivre, mais qu’« il voulait médiatiser sa cause ».

Modification de la signalisation

À la suite de l'accident du 4 janvier, le MTMDET avait modifié la signalisation à l'approche du kilomètre 107, suggérant une vitesse de 75 kilomètres à l'heure aux automobilistes.

Daniel Deschamps maintient son intention de bloquer la route 155 le 4 mars, soit deux mois jour pour jour après le drame.

Il veut faire pression sur le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports.

M. Deschamps a d'ailleurs lancé l’invitation à Julie Boulet et à Laurent Lessard.

Rencontre possible

Lors de la conférence téléphonique, les deux ministres ont manifesté leur intérêt à rencontrer Daniel Deschamps.

Une réunion qui pourrait avoir lieu le jour du rassemblement.

Si la rencontre se concrétise, elle pourrait avoir lieu après la date du 4 mars et avec le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Daniel Deschamps ne souhaite rien de moins que Stéphanie et Lexann aient été les dernières victimes de la route 155.

D'après les informations d'Olivier Caron

Plus d'articles