Retour

Accueil favorable à Gatineau au plan d'action de Québec sur les inondations

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, accueille favorablement le plan d'action de Québec sur les inondations.

Ce plan de 50 millions de dollars permettra entre autres aux municipalités qui le désirent de gérer le plan de rétablissement des sinistrés, à la suite de catastrophe naturelle, et offrira un meilleur soutien aux petites municipalités qui n'ont pas les ressources nécessaires pour gérer ce genre de crise.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a annoncé jeudi matin diverses mesures, dont la simplification du programme d'aide financière, afin « que les gens reçoivent l'aide à laquelle ils ont droit plus rapidement, et ce peu importe l'ampleur du sinistre ».

Il a également confirmé que les municipalités qui voudront gérer en tout ou en partie le programme d'aide aux sinistrés, afin d'accélérer le processus de rétablissement, et d'offrir un seul interlocuteur aux victimes de catastrophes naturelles, seront remboursées par Québec.

Le maire de Gatineau se dit satisfait de voir que le gouvernement adopte une stratégie qui va permettre d'éviter que des gens soient placés dans des situations « qu'on ne veut plus tolérer pour l'avenir ».

Il confirme que Gatineau est déjà en discussion avec le ministère de la Sécurité publique « afin de prendre la gestion d'une partie du plan de rétablissement ou carrément une partie de la gestion du programme d'aide aux sinistrés ».

Le maire Pedneaud-Jobin espère que ces discussions et les modifications visant à simplifier le programme d'aide aux sinistrés puissent aboutir avant le printemps, afin de s'assurer que les futurs sinistrés n'aient pas à vivre « l'enfer administratif que ceux des inondations de 2017 ont eu à vivre ».

Une nouvelle cartographie des zones inondables

M. Pedneaud-Jobin est également satisfait de voir que Québec va revoir toute la cartographie des zones inondables ou à risque de l'être.

Québec a alloué 27 millions de dollars à cet exercice qui sera fait en collaboration avec le groupe Ouranos. Gatineau recevra de cette somme 2,8 millions de dollars.

La Ville a demandé d'être responsable d'effectuer la cartographie de toute la zone située au sud du Québec, entre la Ville de Pontiac et celle de Fassett.

Pour la conseillère du district de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, Gatineau pourra ainsi aider ses petites voisines riveraines.

« L'information c'est le pouvoir, et quand on parle de zones inondables, la cartographie c'est extrêmement essentiel », soutient la conseillère, qui ajoute que Gatineau a développé une expertise à ce chapitre.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles