Retour

Aide à mourir : les sénateurs à la recherche d'un équilibre

Après avoir retiré le concept de mort naturelle « raisonnablement prévisible » du projet de loi C-14 sur l'aide médicale à mourir, le Sénat a voté, jeudi, pour l'adoption d'un nouvel amendement afin de s'assurer que ceux qui demandent l'aide médicale à mourir soient informés au sujet des soins palliatifs.

Les autres propositions d'amendement ont toutes été rejetées avant la suspension des travaux pour la nuit.

L'une d'entre elles, mise de l'avant par le sénateur Don Plett, visait à assurer que quiconque oblige un médecin à fournir l'aide médicale à mourir ou à aiguiller une personne dans cette direction soit sujette à une infraction pénale.

De son côté, le sénateur Claude Carignan avait également déposé un amendement pour inclure dans C-14 une mesure de protection supplémentaire pour assurer un équilibre entre un accès élargi et la protection des plus vulnérables.

Sa proposition, finalement rejetée par 37 voix contre 32, stipulait qu'une personne qui n'est pas en fin de vie aurait eu besoin de l'autorisation d'une cour supérieure pour obtenir l'aide médicale à mourir. L'avis d'un psychiatre aurait permis au juge de s'assurer de la capacité de la personne à fournir un consentement éclairé.

La Chambre haute a relancé le débat sur l'aide médicale à mourir en proposant un total de 18 amendements, ce qui a provoqué la grogne de certains élus, dont la chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose.

Lorsqu'un projet de loi est amendé, la Chambre des communes doit l'approuver avant son adoption définitive. S'il y a mésentente, les deux Chambres peuvent se renvoyer la balle en proposant des amendements jusqu'à l'atteinte d'un consensus.

Même s'il se dit optimiste quant à la possibilité de parvenir à une entente d'ici la fin de la session parlementaire, le secrétaire parlementaire du leader du gouvernement en Chambre, Kevin Lamoureux, n'a pas exclu une prolongation de la session au-delà de la date limite du 23 juin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine