Retour

Alexandre Cloutier se lance, fort de l'appui de nombreux députés

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, se lance officiellement dans la course pour devenir chef du Parti québécois (PQ). Il en a fait l'annonce dans sa circonscription, accompagné de sa famille et de nombreux membres de son parti. 

Un texte de Vicky Boutin

Huit députés étaient à ses côtés pour lui signifier leur appui: François Gendron, Agnès Maltais, Martin Ouellet, Sylvain Rochon, Harold LeBel, Sylvain Roy, Dave Turcotte et Guy Leclair. Plusieurs ex-députés du Parti québécois et du Bloc québécois au Saguenay-Lac-Saint-Jean étaient également présents pour l'appuyer. 

C'est la conjointe d'Alexandre Cloutier, Marie-Claude, qui l'a d'abord présenté. « Notre famille est prête à partager Alexandre avec le reste du Québec », a-t-elle annoncé. L'ex-chef par intérim du PQ, Stéphane Bédard, s'est par la suite présenté au micro pour parler de son ancien collègue.

Cloutier se veut un fidèle héritier de René Lévesque

Alexandre Cloutier affirme être prêt à affronter une nouvelle course au leadership et à assumer les fonctions de chef du Parti québécois. Il mentionne avoir pris cette décision en accord avec ses proches.

Dans son discours, M. Cloutier a parlé d'éducation, mentionnant qu'il en ferait l'une de ses priorités, comme lors de la dernière course à la direction du PQ en 2015. Il avait alors terminé deuxième avec 29 % des votes, derrière Pierre Karl Péladeau. 

Il souhaite également miser sur la création d'emplois et la prospérité économique. Alexandre Cloutier s'est aussi présenté comme le candidat des régions du Québec.

À propos de la souveraineté du Québec, le nouveau candidat a mentionné qu'elle ne pourrait se concrétiser sans la mobilisation populaire.

Il a dit souhaiter être fidèle au parti fondé par René Lévesque. « Le Parti québécois est et demeurera, sous ma gouverne, une vaste coalition nationale, mais il le fera en étant clair dans ses orientations et en restant fidèle à son ADN : un parti souverainiste et progressiste », a-t-il indiqué.

Le père de famille de 38 ans représente la circonscription de Lac-Saint-Jean depuis 2007. Au cours de sa carrière politique, il a, entre autres, été ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie et à la Gouvernance souverainiste sous le gouvernement de Pauline Marois.

Lors de sa conférence de presse, vendredi, Alexandre Cloutier a d'ailleurs pris la peine de remercier Mme Marois pour les responsabilités qu'elle lui avait confiées à l'époque.

Portrait de la course à la direction du PQ

Jusqu'à maintenant, la députée Véronique Hivon est la seule à avoir officiellement annoncé qu'elle se lançait dans la course.

Martine Ouellet et Jean-François Lisée sont toujours en réflexion. Quant à Nicolas Marceau, il a annoncé cette semaine qu'il renonçait finalement à briguer la direction du PQ.

Dans un message publié sur Facebook, Véronique Hivon a salué l'arrivée d'Alexandre Cloutier dans la course. 

La députée de Joliette souhaite la bienvenue à Alexandre, son « collègue et ami » et espère que la course soit l'occasion « de débattre, de remettre en question nos certitudes, de réfléchir et de proposer de nouvelles idées aux Québécoises et aux Québécois ».

La députée espère également que les échanges entre les candidats seront « sains, constructifs et toujours cordiaux ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine