Retour

Anacolor : Philippe Couillard accusé de faire de l'électoralisme

Philippe Couillard est accusé de faire de l'électoralisme par les partis d'opposition au lendemain de la publication d'une vidéo dans laquelle il promet le déménagement de l'usine de peinture Anacolor, à Cap-Rouge.

Les chefs des deux principaux partis d’opposition, qui ont fait campagne sur le terrain, samedi, dans Louis-Hébert, trouvent que cette sortie aux côtés de la candidate libérale, Ihssane El Ghernati, est une bien drôle de coïncidence. L'élection partielle aura lieu dans quelques heures.

« Il y a eu un débat au sein des libéraux, la candidate disait oui, le ministre de l'Environnement dit non, la ministre du Développement économique, dont c'est le dossier, est muette. Et là le premier ministre à la fin dit c'est quelque chose qu'on devrait faire. S'il est sincère, il aurait dû déjà le faire », a déclaré le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée.

Legault fait aussi… une promesse

Le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, abonde dans le même sens. Du même souffle, il a cependant fait la même promesse que Couillard.

La candidate de la CAQ dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, n’a pour sa part pas mâché ses mots envers ses rivaux.

« [Ihssane El Ghernati] s'est enorgueillie d'être ici depuis 10 ans. Ils n'ont jamais rien fait dans ce dossier-là. Depuis trois ans, M. Couillard non plus. Tout d'un coup, à trois jours du vote ce serait sa priorité. »

Même son de cloche pour le candidat de Québec solidaire dans Louis-Hébert, Guillaume Boivin.

« Ils se rendent compte qu'ils ont de la difficulté dans le comté. Donc, ils ont dû prendre position, mais ce n'est pas la position qu'ils avaient au départ », dit-il.

Le PLQ se défend

Mme El Ghernati se défend pourtant que ce dossier a toujours été une priorité pour le gouvernement libéral.

L'engagement de Couillard sur le déménagement d’Anacolor satisfait le maire sortant, Régis Labeaume.

« Si tu mets l’argent, c’est réaliste. […]Nous, c’est 1,6 million qu'on a sur la table », a-t-il rappelé, faisant référence à l’offre d’achat de la Ville de Québec pour racheter le terrain à l’entreprise.

Stéphanie Houde, qui a livré bataille à l'usine Anacolor comme porte-parole du Regroupement de citoyens pour la qualité de l'air de Cap-Rouge, parle aussi d’électoralisme.

« Ça fait depuis longtemps qu’on sait que le dossier d’Anacolor est sur le bureau du premier ministre. Alors qu’il sorte comme ça, aux côtés de sa candidate pendant la campagne électorale, ça vient confirmer le sérieux du dossier », affirme la candidate de Démocratie Québec dans Cap-Rouge–Laurentien.

L’élection partielle dans Louis-Hébert pour combler le siège laissé vacant par le départ de l'ex-député Sam Hamad aura lieu lundi prochain.

Avec les informations de Pascale Lacombe et Marc-Antoine Lavoie

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine