Retour

Andrew Wilkinson devient chef du Parti libéral de la C.-B.

Les libéraux de la Colombie-Britannique ont élu Andrew Wilkinson chef de leur parti à l'issue du 5e tour samedi soir. Avec 4621 voix (53,11 %), il a devancé Dianne Watts au tout dernier tour de la course à la succession de Christy Clark.

Mme Watts, défaite avec 4079 voix (46,89 %), a mené la course dès le départ, talonnée par Michael Lee durant les trois premiers tours.

Celui-ci a été éliminé en obtenant 30 votes de moins que M. Wilkinson (2832 voix) au 4e tour. Les candidats Sam Sullivan (158 voix au 1er tour), Mike De Jong (1436 voix au 2e tour) et Todd Stone (1767 voix au 3e tour) avaient successivement été éliminés lors des tours précédents.

En obtenant plus de 50 % des voix, M. Wilkinson, déjà député de Vancouver-Quilchena, devient chef de l'opposition officielle à Victoria.

Troisième chef en 25 ans

Cette course à la chefferie a permis d'élire le troisième chef libéral en 25 ans. À 60 ans, Andrew Wilkinson était le plus âgé des candidats et celui qui avait obtenu le plus d'appuis au sein du caucus.

Dans un discours qu'il a voulu rassembleur, le nouveau chef a tenu à remercier son épouse, ses enfants et les membres du parti qu'il a invités à « se souvenir des priorités » de leur formation politique.

M. Wilkinson s'est dit prêt à affronter les néo-démocrates et leurs alliers du Parti vert à l'Assemblée législative.

Sur son compte Twitter, le nouveau chef libéral a tenu à remercier les députés, son équipe et les bénévoles qui lui ont permis d'être élu, se disant « fier du travail accompli »

Premières réactions sur Twitter

L'opposante d'Andrew Wilkinson au dernier tour, Dianne Watts, a félicité son nouveau chef. Elle soutient « s'engager à faire tout ce qu'elle peut pour que les Britanno-Colombiens élisent un gouvernement libéral lors des prochaines élections ».

Le candidat Todd Stone, éliminé à l'issue du 3e tour, a quant à lui félicité « le prochain premier ministre de la Colombie-Britannique », ajoutant qu'il est « temps pour tous les libéraux de s'unir afin de défaire le NPD ».

Défait dès le premier tour, Sam Sullivan a tenu à remercier ceux qui l'ont appuyé.

L'homme derrière le chef

Parti de l'Australie pour s'installer à Kamloops à l'âge de quatre ans, Andrew Wilkinson a habité plusieurs régions de la province avant de s'installer à Vancouver.

Cet ancien médecin, avocat et président du Parti libéral de la Colombie-Britannique, a misé sur l'expérience au moment de se lancer dans la course.

Outre ses propositions de modernisation législatives, de création de logements abordables et sa volonté de diminuer les impôts des petites entreprises, M. Wilkinson s'est surtout démarqué par son opposition farouche à la réforme du mode de scrutin proposée par le tandem Horgan-Weaver.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine