Retour

Appel à réglementer les centres de trampoline en Alberta

Un député conservateur demande au gouvernement provincial d'établir des normes pour les centres de trampoline après qu'un homme est mort dans un centre de Richmond, en Colombie-Britannique, et une autre a subi une blessure grave, à Sherwood Park, en Alberta.

La plupart des installations canadiennes suivent volontairement les normes des parcs américains, car il n’existe aucun règlement au Canada. Cela signifie également qu'aucune autorité ne les surveille.

« Ces centres sont de plus en plus populaires et devraient donc être réglementés », affirme le député du Parti conservateur uni pour Grande Prairie-Wapiti, Wayne Drysdale.

Selon lui, il faudrait mettre en place des normes internationales pour les équipements et leur entretien. Les centres devraient également tenir un registre des blessures et des autres incidents. Au minimum, les employés devraient tous avoir une formation en premiers secours.

Selon les Services de santé de l'Alberta, les chutes sur des trampolines ont provoqué 477 visites aux urgences entre novembre 2015 et mars 2016 et 429 admissions entre novembre 2016 et mars 2017. Ces données comprennent toutefois les équipements dans les jardins.

La directrice associée au centre de prévention des blessures de l’Université de l’Alberta, Kathy Belton, souhaite aussi un meilleur suivi des blessures dans les centres de trampoline. Les données des Services de santé de l'Alberta ne permettent pas d'en distinguer la sévérité et d’en tirer des conclusions, dit-elle.

Avant de mettre en place un quelconque changement, le gouvernement albertain attend cependant les recommandations de l'American Society for Testing and Materials, qui travaille sur de nouvelles normes pour les bassins de mousse des parcs de trampoline.

Un homme de 46 ans est mort, samedi soir, dans un bassin de mousse du centre de trampoline Extreme Air Park, de Richmond, en Colombie-Britannique.

L'année dernière, un jeune homme, Landon Smith, s'est blessé au cou dans un bassin de mousse de Sherwood Park, ce qui l'a laissé paralysé. M. Smith a intenté une poursuite judiciaire contre le centre.

D'après les entrevues de Travis McEwan

Plus d'articles