Retour

Après les maires, au tour du gouvernement de faire un retour sur la crise du verglas

Le ministre de la Justice et de la sécurité publique, Denis Landry, estime que le travail de l'Organisation des mesures d'urgence a été bien fait lors de la crise du verglas. L'opposition elle est plutôt d'avis que le gouvernement a trop tardé avant de prendre la situation en mains.

« Le temps que ça leur a pris [à l’Organisation des mesures d’urgence] à gérer cette tempête-là a été [à] une vitesse incroyable », soutien M. Landry.

Un avis que l’opposition ne partage pas. Brian MacDonald, député du Parti progressiste conservateur, croit que Fredericton aurait dû faire appel à l’aide des Forces armées canadiennes plus tôt.

« [Il est] clair aujourd'hui que le gouvernement n'a pas bien apprécié la gravité de la situation pendant des moments cruciaux de ce désastre », a-t-il indiqué.

Le chef du Parti vert, David Coon, pense que ce sont les gens sur le terrains qui ne sont pas équipés ni préparés à affronter ce genre de crises.

« Je pense que ça été une période quand même d'éducation pour tout le monde », de sommer le ministre Landry.

Afin de tirer des leçons de cette expérience, la greffière du conseil exécutif d’ailleurs chargée d’effectuer une enquête.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine