Retour

Au moins cinq conseillers municipaux songent à la mairie de Rimouski

Au moins cinq des 11 conseillers municipaux de Rimouski ne ferment pas à porte à l'idée de se porter candidat pour compléter le mandat d'Éric Forest à la mairie de la ville. C'est donc dire qu'il y aura bel et bien une bataille politique pour la succession du maire sortant, mais elle risque de se dérouler entre élus, derrière des portes closes.

La période de mise en candidature s'est ouverte mardi et se terminera le 15 décembre 2016 à 16 h 30. La Loi prévoit que seuls les 11 conseillers municipaux peuvent déposer un bulletin de candidature.

Si un seul d'entre eux le fait, il sera désigné maire le 15 décembre et assermenté quatre jours plus tard. S'il y a plus d'un candidat, une élection à scrutin secret aura lieu le 19 décembre lors d'une assemblée spéciale du conseil municipal.

En réflexion

« Je suis en réflexion », ont dit les conseillers Jacques Lévesque, Donald Bélanger et Marc Parent. La conseillère Cécilia Michaud a indiqué qu'elle n'avait pas « encore pris de décision » et la conseillère Jennifer Murray a simplement lancé: « on verra ».

Le seul conseiller qui a annoncé qu'il sera candidat à l'élection générale à la mairie en novembre 2017, Rodrigue Joncas, est demeuré discret. « Vous verrez le 15 [décembre] », a-t-il lancé lors d'un bref entretien dans les corridors du palais de justice de Rimouski, où il plaide comme avocat.

Les conseillers Pierre Chassé, qui songe à la mairie pour 2017, Serge Dionne, Claire Dubé, Dave Dumas et Karol Francis ont dit qu'ils ne seraient pas sur les rangs pour la succession temporaire d'Éric Forest.

Discussions à huis clos

Les conseillers débattront du sujet derrière des portes closes et plusieurs ont dit souhaiter que la discussion se règle à l'interne, sans bataille ou déchirement sur la place publique.

Moi, ce que je souhaite, c'est que l'on règle cela entre nous. On est une équipe.

Claire Dubé, conseillère du district Saint-Robert

Le conseiller Serge Dionne tient le même discours: « ma préférence, c'est une personne » choisie « à l'interne ». Sa collègue Jennifer Murray renchérit: « L'idéal, ce serait de s'entendre » entre nous, dit-elle en rappelant que les conseillers ont toujours trouvé le moyen au fil du temps de faire consensus sur les différents dossiers municipaux.

Pour terminer le mandat dans la vision que M. Forest avait, l'idéal serait que l'on discute et que l'on s'entende pour désigner quelqu'un qui pourra nous représenter.

Jennifer Murray, conseillère du district Saint-Germain

La conseillère Cécilia Michaud abonde dans le même sens et ajoute un élément politique important et non négligeable dans un contexte préélectoral. Elle dit que les élus devront vivre avec les résultats d'un vote public s'il y a plusieurs candidats. « Quel message » cela enverrait-il aux citoyens?, demande la conseillère.

Mandat

Le nouveau maire sera assermenté lors d'une assemblée spéciale du conseil municipal le 19 décembre prochain. Il aura alors toute l'autorité pour assumer les devoirs et obligations de la mairie jusqu'aux élections de novembre 2017.

Plus d'articles

Commentaires