Retour

Autre attribution de contrat controversée à la Ville

Un autre solliciteur de dons du parti politique de Denis Coderre a obtenu un contrat de la Ville de Montréal. L'ancien chroniqueur à la circulation Rick Leckner a signé une entente prévoyant une somme maximale de 21 000 $ (avant taxes).

Un texte de François Cormier

Rick Leckner était aux côtés de Denis Coderre dès le lancement de sa campagne électorale devant l'hôtel de ville, en mai 2013. En 2013 et 2014, il récoltait des dons pour la formation politique Équipe Denis Coderre pour Montréal. Selon le cabinet du maire, Rick Leckner n'est ni un proche ni un ami de Denis Coderre.

Le 12 février 2014, une entente intervenue entre Rick Leckner et la Ville de Montréal prévoyait qu'il participerait aux rencontres du comité Mobilité Montréal, chargé de planifier et de coordonner les travaux dans la métropole. Le taux horaire prévu était de 120 $. Selon des documents obtenus en vertu de la Loi d'accès à l'information, la compagnie de Rick Leckner a reçu 18 212,07 $ (taxes incluses).

« Le MTQ l'a mandaté trois fois, en 2011, 2012 et 2013, pour une période d'une année, afin de siéger aux réunions du Comité technique sur la mobilité des personnes et des biens pour qu'il partage ses analyses et ses recommandations. La Ville de Montréal, n'ayant pas d'experts siégeant [à] ce comité, a demandé à M. Leckner de la représenter », explique l'attachée de presse de Denis Coderre, Catherine Maurice, dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

« C'est à ce moment que, à titre de compensation de son contrat avec le MTQ, [...] M. Leckner a signé une convention de services professionnels avec la Ville pour une durée maximum d'un an, selon les mêmes conditions. Depuis l'échéance dudit contrat en février 2015, M. Leckner continue de siéger à titre gratuit à ce comité », poursuit-elle.

« Ça n'a pas de bon sens! » dit l'opposition

« Ce n'est pas un... pas deux... pas trois... c'est rendu quatre contrats que Denis Coderre fait donner, sous le radar, à un ami ou à quelqu'un qui ramasse de l'argent pour lui », s'indigne le conseiller municipal de Projet Montréal Guillaume Lavoie.

« À chaque fois, Denis Coderre sort sa cassette en disant qu'il s'agit d'un expert. C'est bizarre, tous les experts que Denis Coderre choisit sont des amis ou des gens qui ramassent de l'argent pour son parti politique », ironise-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine