Retour

Autre levée de boucliers contre la sénatrice Lynn Beyak

Après les ministres Carolyn Bennett et Jane Philpott, c'est au tour du groupe des sénateurs indépendants de réclamer le retrait des lettres jugées offensantes sur le site Internet de la sénatrice Lynn Beyak.

Ces sénateurs ont demandé mardi au Bureau du conseiller sénatorial en éthique d’enquêter pour déterminer si Mme Beyak a violé des dispositions du code de conduite sénatorial.

« Plusieurs des messages publiés sur le site Internet de Mme Beyak sont profondément offensants et ne peuvent que servir à créer un ressac dans les efforts de réconciliation entre les peuples autochtones et les autres Canadiens », a indiqué le sénateur Yen Pau Woo dans un courriel.

M. Woo représente le groupe des sénateurs indépendants qui demande aussi au président du comité permanent de Régie interne, budgets et administration de discuter lors de sa prochaine rencontre du dossier Beyak.

Ils veulent savoir si de tels commentaires, hébergés par un site Internet du Sénat et payé par les fonds publics, constituent une mauvaise utilisation des ressources du Sénat.

« Nous sommes en faveur de la liberté d’expression des sénateurs, mais nous devons nous soumettre à un code d’éthique », explique M. Woo.

Bien qu’elle soit elle aussi indépendante, la sénatrice Beyak ne fait pas partie du groupe de sénateurs représentés par M. Woo.

Démission réclamée

La Nation Nishnawbe-Aski qui représente 49 Premières Nations en Ontario et le grand conseil du Traité no. 3, qui représente 28 communautés autochtones du Nord ontarien et du Sud-Est du Manitoba, ont lancé une campagne nationale et un site Internet qui réclament la démission pure et simple de la sénatrice Lynn Beyak.

Dans un communiqué, le grand chef Alvin Fiddler affirme qu’elle a droit à son opinion, mais il se dit consterné par les commentaires erronés et racistes qu’elle véhicule comme représentante du Parlement canadien.

Il exhorte ses alliés et les communautés de Dryden, Kenora et Thunder Bay à signer la pétition.

Celle-ci a aussi été entérinée par le grand chef Jerry Daniels de la Southern Chiefs Organization in Manitoba, un organisme de revendications politiques.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine