Retour

Bernard « Rambo » Gauthier en politique : Roméo Bouchard est sceptique

L'arrivée de Bernard « Rambo » Gauthier en politique laisse songeur le fondateur du Mouvement des Sans-Parti, Roméo Bouchard. L'auteur et militant craint que le représentant syndical n'ait pas les outils nécessaires pour solutionner le mécontement populaire.

En entrevue à l'émission radiophonique « Boréale 138 », mercredi, Roméo Bouchard a rappelé que Donald Trump et Bernard Gauthier n'ont pas la même stature. Selon celui qui a participé à l'arrivée du Mouvement des Sans-Parti, les deux hommes ont une réputation surfaite, et leur popularité s'appuie sur la grogne populaire au sujet de la démocratie.

« Je suis inquiet », a-t-il confessé à l'animateur Michel Plourde. « En se lançant dans l'arène mardi, Rambo a parlé de tout, sans aborder les solutions qu'il propose pour dénouer la crise politique qui s'est emparée d'une partie de la population. »

Il n'a pas la culture politique nécessaire pour expliquer le processus de constituante, qui mène à l'élaboration d'une constitution.

Roméo Bouchard, militant écologiste et politique

Or l'occasion est belle, soutient Roméo Bouchard, pour jeter les bases d'une réforme politique en profondeur.

D'ailleurs, il note que Québec solidaire et d'autres partis incluent dans leur programme la création d'une constituante, ce qui était l'idée première des Sans-Parti.

Dénoncer n'est pas tout, il faut aussi proposer des solutions.

Malheureusement, conclut Roméo Bouchard, la culture de chantier qui anime le représentant syndical ne lui fournit pas une vue globale du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine