Retour

Bilan du député Pascal Bérubé : « Les mesures d'austérité ont fait mal »

Le manque d'intervention de l'État et les nouvelles fonctions de leader parlementaire du député de Matane-Matapédia sont les sujets qui dominent le bilan parlementaire du député Pascal Bérubé.

Pour la Matanie, les mesures d’austérité ont fait mal, les compressions qu’on a vécues dans le domaine de la santé […] de l’éducation. […] les CLD et CRÉ n’existent plus, ça fait mal, c’est des leviers qu’on n'a plus.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Selon le député de Matane-Matapédia, plusieurs enjeux relatifs à la région demanderont l’intervention de l’État afin de corriger la situation engendrée par les coupes libérales.

Par exemple, la volonté du gouvernement de centraliser des services de santé vers Rimouski est décriée par le député.

C’est clairement un manque de considération pour des régions comme la nôtre.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Plusieurs dossiers spécifiques à la région de la Matanie seront à suivre en 2017. Les conséquences du conflit sur le bois d'oeuvre, le poste d'orthopédiste à l'hôpital de Matane à pourvoir, mais surtout, celui du port de Matane.

Si le gouvernement du Québec n'est pas intéressé à l'acquérir, qu'il nous le dise clairement. Et là, la pression sera sur le gouvernement fédéral. […] Une décision doit être prise et des investissements doivent être faits pour assurer l’avenir du port.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

En 2017, le député prévoit l’annonce d’un appui financier du gouvernement du Québec au Fonds d'innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL) ainsi que l’autorisation de la construction du gymnase de l’École Saint-Victor de Petit-Matane.

Arrivée de Jean-François Lisée

Selon Pascal Bérubé, l’arrivée d'un nouveau chef, Jean-François Lisée, à la tête du Parti québécois a donné un second souffle au parti. « Il a réussi rapidement à faire l’unité des troupes. On est dans une nouvelle dynamique qui est prometteuse pour l’avenir », a-t-il ajouté.

Le nouveau leader parlementaire de l’opposition officielle à l'Assemblée nationale semblait très heureux de ses nouvelles fonctions, qui lui procurent un nouveau rôle au sein du parti.

En plus d’être responsable de la stratégie parlementaire du parti et d'être un des conseillers de Jean-François Lisée, il travaillera au sein d’une structure de cabinet, ce qu’il avait connu lors de son passage comme ministre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine