Retour

Blaine Higgs ouvert à la vente de bière dans les dépanneurs

Le chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick a l'intention, s'il remporte les prochaines élections, de rencontrer rapidement les dirigeants de la société Alcool NB. Blaine Higgs verrait d'un bon oeil que le secteur privé joue un plus grand rôle dans la vente et la distribution de bière dans les dépanneurs.

M. Higgs réagit ainsi au discours du Trône du nouveau premier ministre conservateur de l’Ontario, Doug Ford. Dans ce discours, M. Ford autorise la vente de bière et de vin dans les dépanneurs et épiceries.

Je vais demander aux dirigeants d’Alcool leur stratégie marketing, comment ils ont l’intention d’étendre leurs activités et s’ils veulent que le secteur privé joue un plus grand rôle. Moi, je ne serais pas opposé à ça, affirme Blaine Higgs.

La question mérite d’être étudiée, selon Brian Gallant

Le premier ministre libéral Brian Gallant juge que l’idée de Blaine Higgs mérite au moins une discussion.

On n’a pas de plan pour faire cela en ce moment. Ce n’était pas dans notre plate-forme de 2014. Mais je peux vous dire que nous comprenons quand même qu’il faut toujours se questionner. Comment on peut innover? Comment on peut améliorer les services? Et bien sûr lorsque ça vient à l’alcool, nous sommes toujours ouverts à des recommandations. Évidemment, un changement comme ça, ça viendrait avec des bienfaits, mais aussi avec des défis. Alors il faut avoir une discussion parce que c’est un sujet assez complexe, souligne Brian Gallant.

Les restrictions interprovinciales sont injustes, selon Blaine Higgs

Le chef progressiste-conservateur a également commenté la lettre envoyée par premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, à ses homologues provinciaux dans laquelle il propose d’éliminer les restrictions sur le transport interprovincial d’alcool par les particuliers.

Au Nouveau-Brunswick, par exemple, les consommateurs sont soumis à des limites de transport d’alcool en provenance des provinces voisines.

Je veux voir plus de libre-échange équitable entre les provinces, dit Blaine Higgs.

Je veux voir les restrictions assouplies, réduites, mais seulement si je suis assuré que l’imposition de frais ou de taxes sur les produits est égale. De cette façon, une province n’est pas désavantagée injustement, précise-t-il.

Mais Blaine Higgs veut aussi comprendre pourquoi il y a une si grande différence de prix entre la bière au Nouveau-Brunswick et celle au Québec. Il veut un échange interprovincial juste, ce qui n’est pas le cas pour l’instant, selon lui.

Brian Gallant rappelle quant à lui qu’il sera question d’une possible réduction de barrières au commerce de l’alcool lors de la réunion du Conseil de la fédération, la semaine prochaine, à Saint Andrews.

Lorsque ça vient à l’alcool, nous sommes complètement d’accord qu’il faut faire plus pour réduire les barrières. C’est en raison de ça que nous avions un groupe de travail avec les ministres qui se posaient les questions et qui ont discuté comment on pourrait s’y prendre. Alors, on va recevoir un rapport lors de nos réunions sur comment on peut réduire les barrières lorsque ça vient à l’alcool, le commerce de l’alcool entre les provinces et les territoires., explique Brian Gallant.

Rappelons que le Nouveau-Brunswick a défendu avec succès ces mêmes barrières devant la Cour suprême dans l’affaire de Gérard Comeau.

Avec les informations de Nicolas Steinbach et Michèle Brideau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine