Retour

Boussole électorale : la question des réfugiés et de la sécurité nationale

Le Canada devrait-il assouplir le processus d'accueil des réfugiés syriens? Alors que la crise des migrants force le Canada à revoir sa stratégie d'accueil des réfugiés et ses moyens pour lutter contre le groupe armé État islamique, nous avons demandé aux utilisateurs de la Boussole électorale ce qu'ils en pensaient.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

La Boussole électorale vous a demandé de réagir à l'affirmation suivante : « Le Canada devrait réduire les obstacles à l'admission des réfugiés fuyant le conflit en Syrie. »

Près de 50 % des utilisateurs de la Boussole sont d'accord avec cette affirmation. Mais 35 % sont fortement en désaccord ou plutôt en désaccord. Enfin, 13 % sont neutres sur la question.

Pour voir les résultats à cette question sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Une différence marquée du côté des électeurs conservateurs

Seuls 24 % des utilisateurs favorables au Parti conservateur sont d'accord pour réduire les obstacles à l'admission de réfugiés, comparativement à 60 % des utilisateurs favorables au Parti vert, au Nouveau Parti démocratique (NPD) et au Parti libéral.

Pour voir les résultats à cette question sur votre appareil mobile, cliquez ici.

De la sécurité nationale

La Boussole vous a aussi demandé de réagir à l'affirmation suivante : « Le Canada pourrait accueillir davantage de réfugiés fuyant le conflit en Syrie sans compromettre la sécurité nationale. » Cette fois-ci, 59 % des utilisateurs de la Boussole sont d'accord.

Pour voir les résultats à cette question sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Encore là, l'allégeance politique colore les réponses. Les utilisateurs favorables au NPD, au Parti vert et au Parti libéral sont d'accord à 70 %, comparativement à 33 % des utilisateurs favorables aux conservateurs.

Pour voir les résultats à cette question sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Autre nuance : 62 % des utilisateurs nés à l'extérieur du pays sont d'accord pour accueillir plus de réfugiés, comparativement à 58 % de ceux nés au Canada.

Plus d'articles

Commentaires