Retour

Brad Trost et Gordon Wyant pourraient briguer la direction du Parti saskatchewanais

Le député fédéral conservateur Brad Trost a déclaré qu'il envisageait de se lancer dans la course au leadership du Parti saskatchewanais pour succéder au premier ministre Brad Wall, qui a annoncé sa démission jeudi dernier. L'annonce de M. Brad Trost a été précédée par celle du ministre saskatchewanais de la Justice, Gordon Wyant, qui a indiqué qu'il songeait lui aussi à faire le saut.

De passage dans les studios de Radio-Canada à Saskatoon, le député fédéral de Saskatoon-Humbolt, Brad Trost, a déclaré qu'il n'excluait pas de se présenter à la succession de Brad Wall. M. Trost a toutefois ajouté qu'il attendrait le mois de septembre avant de faire connaître ses intentions.

Quelques heures plus tôt, Gordon Wyant, ministre de la Justice de la Saskatchewan, laissait savoir qu'il pourrait être tenté de suivre les traces de Brad Wall. M. Wyant est le cinquième ministre actuellement en fonction à manifester de l’intérêt pour prendre les rênes du Parti saskatchewanais.

« C’est une décision importante à prendre et je crois qu’aucun d’entre nous ne la prend à la légère », a-t-il déclaré en ajoutant que le successeur de Brad Wall aura de « grands souliers à chausser ».

Le ministre Wyant a dit avoir besoin de plus de temps pour réfléchir à son avenir politique, mais a affirmé qu’il ferait connaître sa décision « dans les plus brefs délais ».

À la différence de ses collègues dont le leadership évoque celui du chef sortant, Gordon Wyant est perçu comme un centriste au sein du parti. Selon plusieurs observateurs politiques, cette position pourrait l'aider à rassembler et unifier les troupes.

S’il décide d’aller de l’avant avec sa candidature, Gordon Wyant devra croiser le fer avec sa collègue des Services sociaux, Tina Beaudry-Mellor qui a déposé sa candidature à la direction du Parti saskatchewanais mardi matin, devenant ainsi la première candidate officiellement dans la course.

La veille, Kevin Doherty et de Ken Cheveldayoff, respectivement ministre des Finances et ministre de la Culture et des Sports, avaient annoncé qu'ils réfléchissaient sérieusement à possibilité de briguer la direction du Parti saskatchewanais tout comme Jim Reiter, ministre de la Santé.

Le premier ministre Brad Wall a exigé que les membres de son cabinet intéressés à lui succéder remettent leur démission d’ici la fin du mois d'août. Gordon Wyant se dit d'accord avec cette consigne, estimant que le premier ministre aura besoin de temps pour former un nouveau cabinet avant la rentrée législative à l'automne.

Brad Wall pourrait en effet procéder à un remaniement ministériel important si de nombreux ministres se lancent dans la course.

Le nouveau chef sera choisi en janvier par les membres du Parti saskatchewanais lors d'un congrès. Brad Wall doit cependant rester en poste jusqu'à ce que son successeur soit choisi.

Avec les informations d’Audrey Neveu

Plus d'articles

Commentaires