Retour

Brad Trost prêt à aller « jusqu’au bout » contre son parti

Le député conservateur Brad Trost affirme qu'il est prêt à se lancer dans une longue bataille judiciaire contre son propre parti pour blanchir son nom.

Candidat défait dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada, Brad Trost a intenté une poursuite contre son parti qui a imposé à son équipe de campagne une amende de 50 000 $ pour avoir transmis la liste des membres à l'Association canadienne des armes à feu.

Le député qui représente actuellement la circonscription de Saskatoon-University nie que lui ou un membre de sa campagne a divulgué la liste et affirme être victime d’une « diffamation délibérée ».

Bien qu'il reconnaisse que la procédure devant les tribunaux peut se poursuivre en théorie pendant des années, Brad Trost s'est dit prêt à aller « jusqu'au bout ».

Le chef conservateur Andrew Scheer, qui a été élu chef du Parti conservateur en mai 2017, a promis de maintenir l'unité du parti.

Mais Brad Trost pointe du doigt des « clans à l'intérieur du parti » qui travaillent contre lui.

Le porte-parole du Parti conservateur, Cory Hann, regrette que Brad Trost ait décidé de « s'embourber » dans le système judiciaire plutôt que de régler le différend en utilisant les procédures de recours dont dispose le parti.

Brad Trost accuse le parti de lui mettre des bâtons dans les roues

Deux autres candidats se sont lancés dans la course à l'investiture conservatrice de la circonscription de Saskatoon-University pour défier le député : l'homme d'affaires Brad Redekopp et le député provincial et l’ancien président de l'Assemblée législative de la Saskatchewan, Corey Tochor.

Brad Trost pense que les membres du parti qui ne l'aiment pas ont encouragé Corey Tochor à le défier dans sa circonscription.

De son côté, le Parti conservateur soutient que les nominations sont libres et équitables.

« Pour qu'un candidat potentiel puisse contester la nomination dans un siège tenu par les conservateurs, il y avait un ensemble d'exigences clairement expliquées qui ont été communiquées au caucus et à nos membres. [...] Dans la circonscription de Saskatoon-University, deux candidats ont respecté ces règles [...] et une course à l'investiture sera prévue à une date ultérieure dans la circonscription », a expliqué Cory Hann.

Corey Tochor n'a pas répondu à une demande de commentaire sur l'allégation de Brad Trost.

Le député saskatchewanais a dit qu'il manquera la prochaine réunion du caucus de son parti prévue à Victoria les 24 et 25 janvier pour se concentrer sur la course à l’investiture.

S'il remporte cette course, Brad Trost a indiqué qu'il peut se trouver dans la position unique de représenter un parti aux prochaines élections, tout en le combattant devant les tribunaux.

Avec des informations de Catherine Cullen, CBC News

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards