Retour

Brad Wall s'excuse auprès de Rylee Schuhmacher 

Le premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall a présenté mercredi sur Twitter ses excuses à une jeune femme de Saskatoon qui allègue avoir été victime de harcèlement sexuel par un ancien membre du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan.

Rylee Schuhmacher n'a pas apprécié que le premier ministre utilise cette semaine son histoire à l'Assemblée législative pour critiquer l'opposition.

Mardi, en réponse aux questions de l'opposition au sujet des soupçons qui pèsent sur l'accord foncier de la Régie de la plaque tournante de transport mondial (GTH) , Brad Wall a répondu à la chef de l'Opposition intérimaire, Nicole Sarauer: « C'est intéressant que le parti qui donne des leçons sur la responsabilité et la transparence ait un ancien [membre] accusé de harcèlement sexuel et qu'il n'ait rien fait à ce sujet . » La chef intérimaire du NPD avait alors qualifié les commentaires du premier ministre de dégoûtants.

Dans sa lettre d'excuses, le premier ministre indique que la jeune femme a déjà passé à travers de moments difficiles et qu'elle n'avait pas besoin qu'il en rajoute. Il souligne qu'il ignorait qu'elle souhaitait que ce dossier ne fasse plus la manchette et il a salué son courage pour en avoir parlé publiquement. Il a proposé à la jeune femme de communiquer avec elle par téléphone ou en personne. Cette dernière a répondu qu'elle aimerait discuter avec Brad Wall au téléphone.

Enquête externe

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan a embauché un enquêteur indépendant pour examiner les allégations de harcèlement sexuel déposées par Rylee Schuhmacher.

La jeune femme dit être optimiste quant aux démarches entreprises par le Parti.

Plus d'articles

Commentaires