Retour

Brad Wall serait d'accord pour repousser la date de la légalisation de la marijuana

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, affirme que la province a encore beaucoup de travail à faire avant que l'utilisation récréative de la marijuana soit légale l'année prochaine.

Il souligne que son gouvernement se prépare pour la date d'entrée en vigueur de cette mesure, le 1er juillet 2018, mais qu’il ne s’oppose pas à repousser cette dernière.

À la rencontre annuelle des premiers ministres à Edmonton, Brad Wall a ajouté qu’il y avait beaucoup d’éléments à prendre en considération dans ce dossier.

Le gouvernement fédéral affirme que c’est la responsabilité des provinces d’imposer des limites d’âge pour la consommation de la marijuana et de décider exactement où et comment cette drogue sera vendue.

Réactions des autres provinces

À la rencontre de mardi, le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a affirmé que de précipiter la légalisation de la marijuana pourrait non seulement mettre des vies en péril, mais aussi compromettre les rapports commerciaux avec les États-Unis.

Plusieurs États ont des règles strictes au sujet de la marijuana, a-t-il rappelé.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a soutenu de son côté que sa province travaillait fort pour respecter le délai prescrit par le fédéral. Elle a cependant reconnu que cela constituera un défi.

Enfin, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, a estimé que lorsque les questions de production, de vente et de distribution seront réglées, la légalisation bonifiera l’économie des provinces.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine