Brian Mason, le ministre albertain des Transports, prend sa retraite après 29 ans de vie politique.

À 64 ans, le député néo-démocrate a décidé de ne pas se représenter aux prochaines élections provinciales.

« Je suis très fier de terminer ma carrière politique en faisant partie du gouvernement », a-t-il déclaré alors qu’il revenait sur les faits saillants de son parcours lors d’une conférence de presse, mercredi, à l’Assemblée législative à Edmonton.

Le doyen des députés albertains

Brian Mason a d’abord siégé pendant 11 ans au conseil municipal d'Edmonton. Il a ensuite passé 18 ans à l’Assemblée législative, d’abord dans l’opposition, puis au gouvernement de Rachel Notley.

En 2000, « la première fois où j’ai été élu [député néo-démocrate], nous avions deux sièges », se souvient-il. « Nous formons aujourd’hui un gouvernement majoritaire. J’ai travaillé fort pendant de nombreuses années pour arriver à ce résultat, je pars donc avec l’esprit tranquille. »

Avec presque deux décennies d'expérience à l'Assemblée, Brian Mason est le député en fonction qui y siège depuis le plus longtemps.

Une pluie d’hommage

Au fil des années, Brian Mason a su s’imposer comme une des voix les plus respectées à l’Assemblée.

Celui qui a aussi été chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) en Alberta a d’ailleurs reçu des hommages de tous les camps.

L'ancien chef libéral, David Swann, a passé 11 ans sur les bancs de l'opposition avec Brian Mason. Il le décrit comme un politicien droit et honnête : « Un homme plein d’humour aussi, qui a multiplié les provocations en Chambre. »

M. Mason est devenu ministre après la victoire du NPD aux élections provinciales de 2015.

La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a aussi salué le dévouement de Brian Mason qu’elle qualifie de « fervent défenseur ».

« Il n’a jamais eu peur de se battre [pour ses convictions] », a-t-elle souligné.

Brian Mason s’est dit particulièrement fier d'avoir défendu le système public de santé contre les tentatives de privatisation de la part des gouvernements conservateurs.

« Mais la politique, c'est surtout une source de frustrations », a-t-il reconnu. « Il y a beaucoup de choses que vous n'arrivez pas à concrétiser assez vite ».

Bien qu’il prenne sa retraite, Brian Mason devrait rester ministre des Transports jusqu'aux élections du printemps 2019.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine