Retour

Brian Pallister annonce une nouvelle approche aux plaintes d’agressions

Une nouvelle politique sur les agressions avec une approche d'ouverture (no wrong door) sera annoncée par le premier ministre du Manitoba jeudi à 11 heures, selon une source gouvernementale.

La nouvelle politique entend offrir plus d'options permettant au personnel politique de déclarer des agressions. La politique comprendra aussi un plan de divulgation des mesures disciplinaires qui suivront la réception des plaintes.

La source gouvernementale explique que cette politique est une réponse directe du gouvernement, dans la foulée de l’enquête de CBC sur la conduite de l’ancien ministre de cabinet du NPD, Stan Struthers.

L’enquête de CBC a révélé qu’au moins quatre ex-employées se sont plaintes après que Stan Stuthers les a touchées ou chatouillées de façon inappropriée entre 2010 et 2015. Aucune enquête formelle n'a eu lieu après la réception de ces plaintes, même si des douzaines d’anciens employés ont dit que la conduite du ministre était un secret de Polichinelle au Palais législatif.

Le premier ministre a fait allusion à la nouvelle politique pendant une conférence de presse la semaine dernière. Il a promis que son gouvernement mettra fin à la « culture de dissimulation » existante.

« Nous reconnaissons que la culture de dissimulation qui était en place depuis longtemps n’est pas la une façon de faire. Quiconque travaille pour le gouvernement, dans le service public ou en tant que personnel politique, mérite d’être écouté », a affirmé le premier ministre.

Selon la source, la nouvelle politique permettra au personnel politique de choisir auprès de quelle personne en autorité il ou elle veut loger sa plainte, qu'il s'agisse du greffier du conseil exécutif, de leur superviseur ou autre. Le gouvernement rapportera annuellement toutes les plaintes d’agression reçues ainsi que la nature des plaintes, si une enquête a eu lieu et si des mesures disciplinaires ont été prises. Ceci concerne l’équipe politique et les employés de la fonction publique.

Le gouvernement engagera un expert externe pour revoir les politiques et les processus actuels et faire des recommandations pour identifier les failles.

Avec des informations de Kristin Annable, CBC News.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine