Retour

Brian Pallister préoccupé par l’achat des chasseurs Super Hornet

« Je suis très, très préoccupé par cette annonce du gouvernement fédéral à propos de leur intention d'acheter des avions de chasse Super Hornet faits en provenance des États-Unis », précise M. Pallister.

Le gouvernement libéral a annoncé mardi l’intention d’acquérir 18 chasseurs Super Hornet de Boeing pour répondre aux besoins urgents de l’aviation militaire canadienne. Selon le ministère de la Défense, seuls 77 des 138 CF-18 sont toujours en service.

Le coût des Super Hornet n'est pas connu à l'heure actuelle puisqu’Ottawa doit entreprendre des négociations avec les États-Unis et Boeing.

En campagne électorale, Justin Trudeau avait promis de lancer un appel d'offres pour trouver le meilleur appareil et s’était engagé à ne pas acheter le F-35, jugé beaucoup trop coûteux.

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a affirmé que le gouvernement lancera un nouvel appel d’offres pour remplacer sa flotte vieillissante de CF-18 avant la fin du mandat du Parti libéral.

« Je suis donc très préoccupé par les mesures prises par le gouvernement fédéral aujourd'hui », enchérit Brian Pallister. « C'est un gaspillage potentiel de millions de dollars de la part de ceux qui ont été engagés, sous deux administrations fédérales précédentes depuis de nombreuses années, dans un processus d'appel d'offres concernant le renouvellement de la flotte de notre pays », ajoute-t-il.

L'achat de 65 avions américains F-35 a été mis sur la glace par les conservateurs, en 2012, après un rapport accablant du vérificateur général. Il reprochait au gouvernement Harper d'avoir sous-évalué les coûts des F-35 et d'avoir pris sa décision sans effectuer les recherches suffisantes.

Certaines composantes des avions F-35 sont produites à Winnipeg par Magellan Aerospace, l'une des 70 entreprises canadiennes qui fabriquent des pièces pour cet avion. « Non seulement Magellan Aerospace sera affecté, mais il y a d'autres groupes [touchés], s’inquiète Brian Pallister. Ça n’aide aucun gouvernement de se séparer de ses engagements envers l'industrie aérospatiale au Manitoba. »

Le premier ministre manitobain avance que la province poursuit un plan d'action, mais n'a pas dévoilé d'informations à ce sujet.

L’entreprise Lockheed Martin reconnaît par l’entremise d’une déclaration que la décision d'acheter les Super Hornet est une mesure provisoire. « Bien que nous sommes déçus par cette décision, nous sommes sûrs que le F-35 est la meilleure solution pour répondre aux besoins du Canada au prix le plus abordable, souligne l’entreprise. Le F-35 est prêt au combat et est disponible dès maintenant pour répondre aux besoins du Canada pour les 40 prochaines années. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards