Retour

Budget 2017 à Rouyn-Noranda : une faible baisse de taxes et des frais qui augmentent

Avec des revenus en hausse de 3,6 %, le conseil municipal de Rouyn-Noranda a adopté lundi un budget de plus de 76 millions de dollars pour l'année 2017. Si le compte de taxes des citoyens est en légère baisse, la tarification des matières résiduelles et de l'eau va augmenter.

Après une augmentation de 3 % de la taxe d’eau en 2016, la tarification de l’eau pour les secteurs desservis augmentera de 5 % en 2017, soit une augmentation annuelle moyenne de 18 $ par résidence. La tarification des matières résiduelles augmentera de 10 $ par logement.

Selon le maire suppléant de Rouyn-Noranda, Marc Bibeau, la hausse de tarifs de la gestion des matières résiduelles s’explique entre autres par l’augmentation du coût établi par les ententes contractuelles réalisées avec les entreprises qui se chargent des cueillettes d’ordures. Les propriétaires d’immeubles à six logements et plus auront toutefois l’option d’avoir leurs propres conteneurs à déchets et pourront faire les levées au moment qui leur convient le mieux.

En ce qui a trait à la taxe d’eau, ce qui est ironique, c’est que moins on en consomme, plus ça coûte cher.

Marc Bibeau, maire suppléant de Rouyn-Noranda

Légère baisse de taxes pour certains secteurs

L’indexation du compte de taxes des citoyens se chiffre à 0,9 %, ce qui représente une variation moyenne de 22 $ par résidence, par rapport à 47 $ en 2016.« En contrepartie, dans certains secteurs de Rouyn-Noranda, il va y avoir une baisse de taxes, due à l’élimination de certaines anciennes dettes de secteurs datant d’avant la fusion », nuance la directrice des services financiers et trésorière à la Ville de Rouyn-Noranda, Hélène Piuze.

De son côté, Marc Bibeau se dit satisfait de présenter un budget équilibré malgré les différents défis des dernières années. « Il faut comprendre qu’il y a eu beaucoup de construction qui s’est effectuée depuis plusieurs années, donc il y a un peu plus de revenus qui entrent. Essentiellement, la hausse des revenus s’expliquent par une saine gestion et une révision des processus à la Ville qui font que nous avons été capables de réduire sensiblement nos coûts », explique-t-il. Marc Bibeau estime primordial de respecter le citoyen dans sa capacité de payer.

InvestissementsParmi les priorités de la municipalité figure toujours le projet d’agrandissement de l’aérogare. « Nous attentons encore des nouvelles de notre demande de subvention [au gouvernement provincial] de 40 millions de dollars », explique Marc Bibeau.Conformément au Plan de gestion des matières résiduelles, l'étude de faisabilité d’une plateforme de compostage fait partie des projets importants de la Ville. Le programme des immobilisations priorisera d’ailleurs l’élaboration d’un projet concernant la promenade Agnès-Dumulon, au centre-ville, en plus d’assumer le verdissement de la future voie de contournement. On envisage aussi d’investir 39 millions de dollars dans les infrastructures d’aqueduc, d’égouts et de voirie.Dans le cadre de la Politique municipale en activité physique, un partenariat avec le Club Kiwanis a été confirmé afin d’annoncer l’aménagement d’un nouveau sentier pédestre au Lac Noranda.

Les dépenses de la Ville augmenteront quant à elle de 1,8 % en 2017, contrairement à 2,2 % en 2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine