Retour

Budget 2017 : les municipalités urbaines exigent des consultations

L'Association des municipalités urbaines de la Saskatchewan (SUMA) veut que la province consulte davantage les municipalités relativement aux compressions budgétaires auxquelles elles font face, à la suite du budget du 22 mars.

Lundi, elle a dénoncé publiquement le manque de concertation entre la province et les villes avant le budget.

Le vice-président de SUMA, Roger Hayward, dit que plusieurs petites villes n'ont toujours pas rencontré la province pour connaître l'ampleur des compressions. SUMA affirme que deux jours après une rencontre post-budgétaire, la province a décidé d'aller de l'avant avec le plafonnement de certains transferts.

L'Association déplore également que le gouvernement n'ait donné aucun signal d'un arrêt des compressions pour les trois prochaines années.

Le directeur général du SUMA, Laurent Mougeot, craint que les municipalités ne doivent absorber la plus grande part des compressions. Il affirme aussi que les administrations municipales n'auront pas le choix d'augmenter ou non les taxes foncières pour atteindre l'équilibre budgétaire.

La Ville de Regina étudie déjà plusieurs réductions de services pour combler un manque à gagner de 10,3 millions de dollars, après que le gouvernement provincial a annulé les transferts de 36 millions de dollars des sociétés d'État pour les services et les taxes municipales.

De son côté, la Ville de Saskatoon déposera lundi un rapport d'urgence avec des recommandations qui visent à réduire l'effet des compressions budgétaires de la province sur les citoyens.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine