Retour

CBC doit s'excuser pour sa série historique controversée, selon le PLQ

Le gouvernement Couillard souhaite obtenir des excuses de CBC à propos de sa série documentaire controversée sur l'histoire du Canada.

Dans la série télévisée Canada : The Story of Us diffusée actuellement dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, la présence française est dépeinte d'une façon jugée péjorative.

Le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Jean-Marc Fournier, a reconnu qu'il y avait un problème dans cette série et qu'elle était reçue négativement. Il y voit malgré tout une occasion de dialoguer.

« C'est l'opportunité que cette polémique soulève […] On reçoit ça de façon très négativement (sic). C'est que ça nous amène à peut-être se dire qu'il est temps que nous reprenions un dialogue "about us" », a-t-il déclaré en Chambre.

« Essayons encore de reprendre un dialogue pour qu'il y ait de la place pour chacun. Parce que nous avons des appartenances plurielles, des appartenances qui doivent être reconnues », a ajouté M. Fournier.

Plus tard, il a affirmé qu'il était « évident » de par sa réponse qu'il fallait comprendre que « la CBC devrait faire des excuses, s'exprimer sur la façon dont on tient une production qui doit, selon le titre, parler de nous, et dans lequel il y a une grande partie du nous qui dit : où sommes-nous? », a-t-il formulé.

Le PQ dénonce le mépris

Selon le Parti québécois, le documentaire a recours à des raccourcis, des clichés et des omissions qui entretiennent des préjugés « tenaces et offensants ».

La députée péquiste de Taschereau, Agnès Maltais, réclame que le gouvernement exige des excuses du diffuseur public.

Les modalités de la demande d'excuses restaient à préciser en après-midi.

Pour sa part, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a exigé des excuses de CBC, parce que Québec est présenté dans la série comme le premier établissement permanent des Européens au Canada en 1608, alors que Champlain avait fait une autre tentative auparavant, en 1605, à Port-Royal, un territoire qui est devenu ensuite la Nouvelle-Écosse.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine