Retour

Changement de procédures au conseil de Gatineau : les préoccupations d'élus prises au sérieux

Une proposition pour modifier la façon dont les conseillers de Gatineau présentent des résolutions au conseil municipal a été retirée de la réunion de mardi à la Maison du citoyen.

La proposition avait soulevé de vives réactions chez des élus, parce qu'elle aurait obligé les conseillers municipaux à soumettre leur résolution un mois avant la réunion du conseil municipal.

Actuellement, les conseillers municipaux peuvent présenter une résolution au moins 24 heures à l'avance.

Les nouvelles règles auraient également permis à un élu de présenter une résolution à la dernière minute, mais celle-ci aurait d'abord être analysée par le comité exécutif, qui aurait décidé de sa recevabilité.

Certains élus, dont la conseillère Audrey Bureau, y ont vu une perte de pouvoirs des conseillers au profit de l'exécutif. La conseillère s'est montrée préoccupée par la situation et a dit craindre que cela n'empiète sur les pouvoirs déjà restreints des conseillers.

La conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias, partageait cet avis. Elle s'est dite inquiète également des délais que ce nouveau processus pourrait entraîner pour des projets qui peuvent être présentés par des résolutions.

Le président du conseil municipal, Daniel Champagne, avait justifié cette nouvelle façon de soulignant qu'elle aurait permis aux élus de mieux prendre connaissance des dossiers devant le conseil. La procédure voulait aussi éviter les longs débats sur des résolutions qui n'ont pas été analysées au préalable par l'administration municipale.

Toutefois, devant les craintes de plusieurs conseillers, ces modifications aux règles ont été retirées.

Le comité exécutif s'est engagé à revoir les changements proposés en tenant compte des préoccupations exprimées.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles