Retour

Changements climatiques : les provinces s'unissent pour élaborer un plan d'action

Les ministres de l'Environnement des provinces ont convenu de renforcer leur collaboration contre les changements climatiques. Un comité créé après deux jours de rencontres à Winnipeg doit se pencher sur des gestes concrets, en amont de la conférence internationale de Paris sur le climat qui aura lieu en décembre.

Les participants ont dressé un bilan positif de leurs rencontres.

Ottawa a accepté la création du comité, même si la ministre de l'Environnement fédérale, Leona Aglukkaq, n'a pas participé à la conférence de presse de clôture, lors de laquelle le groupe de travail a été annoncé.

Le ministre de l'Environnement du Québec, David Heurtel, a salué le changement d'attitude du gouvernement fédéral. « Ce qu'on constate, c'est que le fédéral est prêt à s'asseoir avec les provinces sur les changements climatiques, [... c'est une] évolution marquante. »

Il a en revanche ajouté qu'il s'attendait à plus que des mots de la part d'Ottawa.

« Oui, il faut faire plus. Il faut que le fédéral fasse plus, a martelé David Heurtel. C'est évident que dans les prochaines semaines, les prochains mois, il va falloir voir des gestes concrets du gouvernement fédéral. »

Son homologue de l'Ontario, Glen Murray, estime pour sa part qu'il faut accélérer le pas. « Je pense que la science est très claire. Nous n'avons pas beaucoup de temps maintenant », a-t-il souligné.

Le comité des provinces sur les changements climatiques doit mettre en place des stratégies avant et après la conférence sur les changements climatiques qui sera organisée par les Nations unies à Paris, en décembre.

L'Alberta s'engage à en faire davantage

Les médias ont profité de la rencontre pour surveiller un changement de ton en Alberta, qui est dirigée par un nouveau gouvernement néo-démocrate. La ministre de l'Environnement de la province des sables bitumineux, Shannon Phillips, a déclaré que son gouvernement s'était engagé à en faire davantage que ses prédécesseurs en matière de politique environnementale.

« Nous sommes en processus de consultation. [...] Nous annoncerons une stratégie d'ici la fin du mois », a mentionné la ministre. Elle n'a pas voulu dire si la politique de son gouvernement comprendra des objectifs précis de réduction de gaz à effet de serre.

Le Québec présidera le Conseil des ministres de l'Environnement pour la prochaine année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine