Retour

Chiens renifleurs et beignes conservateurs, une semaine avec Harper

Cette semaine a été bien spéciale parce que j'ai voyagé avec la caravane du chef conservateur Stephen Harper, en Colombie-Britannique, en Alberta et à Toronto. Alors le bilan ne pourra pas faire le tour des événements de la semaine comme d'habitude.

Un texte de Manon Globensky

Photo : Radio-Canada

Que ce soit à Stittsville à Kelowna, Kamloops et Vancouver et même à Calgary, à chaque événement les journalistes doivent se soumettre à des fouilles de leurs bagages par des chiens renifleurs de la GRC. Là-dessus les journalistes sont dociles, c'est la pointe de l'iceberg de la mentalité de troupeau qui s'installe quand on se promène dans une caravane comme celle du premier ministre sortant. Les journées sont longues et les horaires ne sont distribués que le matin même. Et le décalage horaire a joué contre nous toute la semaine.

Mais il y a aussi beaucoup de moments légers entre les journalistes qui couvrent la campagne comme quand on a découvert la chanson de campagne de Maxime Bernier, et son petit côté kitsch qui lui a même valu une chorégraphie chez Infoman.

Le débat économique

Sans revenir en long et en large sur l'exercice de 90 minutes pour lequel les trois chefs ont tous mis deux jours à se préparer, le débat des chefs de jeudi sur l'économie a été dépeint comme une victoire par tous les partis dans les communiqués émis le lendemain. Il faut leur concéder que personne n'a trébuché et que les sondages les donnent tous aussi près les uns des autres. Donc, prochain rendez-vous jeudi à Montréal pour le premier débat en français.

Et pendant que les chefs se préparaient au débat, sur la colline du Parlement, des dizaines de personnes se sont rassemblées pour appuyer Tony Turner, le fonctionnaire fédéral qui a été suspendu pour avoir composé la chanson Harperman, qui demande le départ du premier ministre sortant. Une façon de dire qu'il doit toujours être possible au Canada d'exprimer son désaccord.

La photo de la semaine

Les conservateurs pensent qu'ils ont eu une bonne semaine, le premier ministre sortant a pu insister sur son message économique toute la semaine, y compris quand les données financières finales ont été publiées et qu'il a été confirmé que le gouvernement a pu atteindre un léger surplus déjà l'an dernier. Stephen Harper est même allé jusqu'à dire qu'il y avait de zéro à aucune chance d'un déficit pour l'année en cours.

Photo : Ryan Remiorz/PC

L'ombre au tableau pour eux c'est la photo ci-haut de M. Harper. Prise de côté durant un rassemblement partisan en après-midi en Colombie-Britannique, on croirait qu'il est couronné puisque le symbole est sur le drapeau de la province qui servait de toile de fond. C'est le collègue Ryan Remiorz de La Presse Canadienne qui l'a prise et comme punition les médias n'ont plus le droit de prendre des images sur les côtés....

Ma déception personnelle? J'hésite entre le fait de ne pas avoir pu serrer personnellement la main de Wayne Gretzky et la découverte qu'il n'y avait pas d'alcool dans l'avion de campagne (allez et revenir de la côte ouest c'est quand même long !). Mais les conservateurs étaient bien fiers de nous offrir les beignes aux couleurs du parti.

Plus d'articles

Commentaires