13, c'est le nombre de sondages publiés depuis le déclenchement des élections en date du 25 mai, selon l'Ontario Poll Tracker, un outil de CBC qui compile tous les coups de sonde pour prédire une tendance. 53 sondages en lien avec l'élection provinciale auraient également été produits depuis septembre dernier, si on se fie toujours au même outil.

À l’aide d’algorithmes et de calculs complexes, le créateur du Poll Tracker, Eric Grenier, effectue des projections au sujet des chefs des grands partis et du nombre de sièges que chacun d'entre eux pourrait récolter.

Récemment, deux sondages ont placé les conservateurs et les néo-démocrates à égalité dans les intentions de vote. Dans le cas des libéraux, ils ne semblent pas remonter la pente pour le moment.

Toutefois, selon l'analyste Eric Grenier, même si l’impulsion du moment joue en faveur des néo-démocrates, les progressistes-conservateurs ont toujours plus de chances de gagner le plus grand nombre de sièges le 7 juin prochain. Les conservateurs conservent toujours leur avance parce qu'ils sont en tête dans la région du Grand Toronto, d'Hamilton et Niagara, aux dires d’Eric Grenier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine