Six millions, ou l'homme à six millions de dollars. Le PDG d'Hydro One, Mayo Schmidt, retient l'attention dans cette campagne électorale, alors qu'il a gagné 6,2 millions de dollars l'an passé en salaire et bonus.

Doug Ford, le chef du Parti progressiste-conservateur, mentionne souvent Mayo Schmidt, le surnommant « l'homme à 6 millions de dollars ». Le président du conseil d'administration de l'entreprise affirme toutefois que les salaires des dirigeants se comparent à ceux d’autres entreprises privées similaires.

Le chef du PCC promet non seulement de réduire les tarifs d'électricité de 12 %, mais aussi de congédier le PDG d'Hydro One.

Andrea Horwath, la chef néo-démocrate, adopte une approche différente, promettant de racheter des actions d'Hydro One et de réduire les factures de 30%. Des critiques affirment toutefois qu'il serait très coûteux de ramener le distributeur dans le giron public.

Kathleen Wynne et son gouvernement ont demandé à la compagnie le mois dernier de revoir ses politiques liées aux indemnités de départ. Par ailleurs, dans la dernière année, la valeur des actions d’Hydro One a baissé de 16 %.

Plus d'articles