Retour

Christine Elliott s'oppose à une taxe sur le carbone

La candidate à la direction du Parti progressiste-conservateur ontarien, Christine Elliott, veut bien aller de l'avant avec le programme électoral élaboré par l'ancien chef Patrick Brown, mais elle se dit personnellement contre l'imposition d'une taxe sur le carbone.

Un texte de Claudine Brulé

En entrevue à l'émission Here and Now de la radio de CBC, Mme Elliott a dit vouloir discuter avec le caucus et les candidats conservateurs de l'idée d'imposer une taxe aux entreprises qui émettent des gaz à effet de serre.

Mais elle se dit en faveur des autres engagements pris par le Parti progressiste-conservateur dans son programme électoral appelé La garantie aux gens.

« Il y a plusieurs membres du caucus et des candidats qui étaient engagés (dans sa rédaction) et il y a eu une grande consultation. Je suis fière de ce document, a dit la candidate à la chefferie. Surtout de l'investissement de près de deux milliards de dollars en santé mentale. »

Les promesses incluses dans le programme ont été élaborées par les membres du parti et adoptées lors du congrès en novembre dernier.

Certains engagements devaient cependant être financés par l'imposition d'une taxe sur le carbone.

Christine Elliott croit être la mieux placée pour défaire les libéraux de Kathleen Wynne lors de l'élection du 7 juin. Celle qui a déjà été candidate à la direction du Parti progressiste-conservateur en 2009 et en 2015, dit avoir l'expérience de la politique ontarienne pour avoir passé neuf ans à Queen's Park comme députée de Whitby-Oshawa.

Elle était jusqu'à cette semaine l'ombudsman des patients, un poste créé par le gouvernement de Kathleen Wynne.

Mme Elliott affirme toutefois que les libéraux ne lui ont pas donné ce poste, mais qu'elle l'a mérité après un rigoureux processus de sélection.

C'est le 10 mars prochain qu'on saura qui mènera les troupes progressistes-conservatrices aux élections de juin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine