Retour

Cinq points à surveiller au conseil municipal de Toronto

Les élus municipaux ont un ordre du jour varié pour les trois prochains jours, allant des services d'urgence pour les sans-abris à la cryptomonnaie.

Affaires francophones

Barbara Ceccarelli doit être nommée au comité consultatif francophone de Toronto. Mme Ceccarelli est la directrice générale à Centres d'Accueil Héritage.

La politique multilingue de la ville refait surface. Le maire John Tory veut que le français, langue officielle du Canada, soit inclue dans les communications de la Ville aux résidents ce qui n'est pas le cas présentement.

Mais pour y arriver, les élus municipaux doivent voter pour revenir sur un point sur lequel ils s'étaient prononcés lors de leur réunion au mois de mai 2017.

Service d'urgence pour les sans-abris

Le rapport comprend 21 recommandations pour améliorer et étendre les services offerts aux personnes sans domicile fixe. Celles-ci incluent l'ouverture des refuges temporaires d'hiver jusqu'à la mi-avril et plusieurs initiatives à long terme pour mettre fin à l'itinérance.

La Ville va bonifier son réseau de refuges en ajoutant 1400 lits de plus et en ouvrant huit nouveaux lieux temporaires pour héberger les sans-abris durant l'hiver. La gestion des refuges et les services qui y sont offerts seront aussi améliorés pour mieux cerner les besoins de la clientèle.

Transformation rue Yonge

La circulation automobile est au coeur du débat entourant la transformation de la rue Yonge à North York dans le nord de la ville. Le plan recommandé par les fonctionnaires municipaux propose d'éliminer deux des six voies de circulation, d'aménager des pistes cyclables et des espaces verts, et d'élargir les trottoirs.

Celui-ci n'a toutefois pas été retenu par le comité des travaux publics parce qu'il aggrave la congestion routière et rallonge le trajet des automobilistes d'une minute.

Mais le conseiller municipal du quartier, John Filion, n'abandonne pas la partie pour autant. Le débat risque d'être houleux.

Rue King

L'aménagement de cafés terrasses et d'espaces verts dans la voie fermée à la circulation automobile sera discuté cette semaine en prévision de l'été qui approche à grands pas.

Cryptomonnaie

La monnaie électronique pourrait être utilisée par les Torontois pour payer les impôts fonciers par exemple.

La Ville veut savoir si ce serait sécuritaire et avantageux. Un rapport est demandé aux fonctionnaires municipaux.

Plus d'articles