Retour

Commerce en ligne : Régis Labeaume veut que les produits soient taxés

Régis Labeaume veut faire pression sur les gouvernements pour assurer que les produits achetés en ligne soient taxés au même titre que ceux vendus dans les commerces qui ont pignon sur rue à Québec.

« C'est bien plus payant que n'importe quelle baisse de taxes municipales, parce que [les commerçants] vont être en compétition à armes égales », a déclaré le maire de Québec en marge d'une allocution devant les membres de l'Institut de développement urbain du Québec (IDU).

Quant à la difficulté de convaincre les gouvernements fédéral et provincial de légiférer sur le commerce en ligne, Régis Labeaume est confiant de pouvoir faire avancer le dossier.

J'ai vécu des batailles de fonds de retraite et d'amphithéâtre, celle-là, elle ne me fait pas peur.

Régis Labeaume

Il répondait ainsi aux critiques de l'IDU sur la hausse de 1,8 % des taxes non résidentielles alors que celles du secteur résidentiel sont gelées pour l'année 2017.

Le président-directeur général de l'IDU, André Boisclair, fait valoir que les augmentations des taxes du secteur non résidentiel finissent toujours par toucher les consommateurs. Les propriétaires d'immeubles n'ont d'autre choix que d'augmenter le loyer des commerçants qui eux, refilent une partie de la facture à leurs clients.

« Les commerces de proximité ne sont pas ceux qui bénéficient d'une augmentation du tourisme, et ces gens-là, il faut aussi y penser, parce que c'est la présence de ces commerces de proximité qui fait en sorte qu'on a une vie de quartier qui se tient », insiste André Boiclair.

Les commerçants qui, en bout de course, sont nos locataires, ils sont un peu pris à la gorge et ils nous disent de façon claire qu'ils ne sont plus capables d'en prendre.

André Boisclair, pdg de l'IDU

Il ajoute que selon lui, le secteur commercial a assumé plus que sa juste part en matière de taxes municipales au cours des dernières années et qu'il est temps de rééquilibrer le fardeau fiscal des commerçants.

Sans rien promettre, le maire Régis Labeaume s'est engagé à ouvrir la discussion avec l'IDU au sujet des taxes non résidentielles.

Plus d'articles

Commentaires