Retour

Commissaire à l'intégrité : le quart des conseillers ne votent pas à cause de conflits d'intérêts

L'avocate spécialisée en droits de la personne Sherri Walsh a été choisie pour devenir la première Commissaire à l'intégrité de Winnipeg. Sa nomination a été approuvée à l'unanimité par le conseil municipal mercredi, mais le quart des conseillers n'ont pas voté à cause de conflits d'intérêts.

La semaine dernière, John Orlikow a déclaré qu'il était en conflit d'intérêts parce que Mme Walsh a fait un don envers sa campagne de réélection en 2014.

Les conseillers Russ Wyatt, Ross Eadie et Jason Schreyer se sont aussi retirés du vote à cause de conflits d'intérêts, sans toutefois en préciser la nature.

Le poste de Commissaire à l'intégrité a été créé en 2016 afin d'améliorer la transparence à l'Hôtel de Ville.

Au cours de son mandat de deux ans, Me Walsh aura comme tâche de conseiller le maire et ses conseillers municipaux lors de questions éthiques. Elle devra également développer un code de conduite pour les élus.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle