Retour

Conflit avec les pompiers volontaires : la ville de Dryden veut les remplacer

Les pompiers volontaires de la municipalité qui compte environ 8000 résidents se sentent acculés au pied du mur, alors que le conseil municipal a rejeté une proposition qui demandait une discussion publique au sujet des services d'incendie. C'est la conseillère Mary Trist qui avait déposé une motion en ce sens lundi soir.

Les pompiers volontaires et la municipalité sont dans une impasse.

« Nous nous sommes présentés devant le conseil municipal et avions espoir envers une négociation ouverte, mais l'idée a été rejetée », a dit Darren Trist, le négociateur des pompiers de Dryden.

Les pompiers volontaires de la caserne numéro un ont quitté leur travail le 22 février à la suite du congédiement de trois des leurs.

M. Trist indique que lui et ses membres n’ont plus confiance envers le chef des pompiers, l’administration et le conseil municipal.

Le maire de Dryden Greg Wilson a bon espoir que les pompiers volontaires qui ont quitté leur emploi signeront un nouveau contrat avec la municipalité.

Selon lui, il existe divers modèles de caserne, et l’embauche de pompiers volontaires est la solution privilégiée, même si la Ville a annoncé l’embauche de quatre pompiers professionnels pour une durée déterminée.

L’Association des pompiers de Dryden pense que la querelle des dernières semaines nuira à l’embauche de nouvelles recrues.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité