Retour

Congé de taxes pour attirer les familles et les entreprises à Mont-Joli

La Ville de Mont-Joli veut attirer de nouvelles entreprises et de nouvelles familles. La Municipalité s'est dotée d'un plan quinquennal pour mettre fin au déclin démographique qu'elle observe depuis les dernières années.

Un texte d’Isabelle Damphousse

« On veut relancer notre ville », lance Martin Soucy, lors du dévoilement de la nouvelle planification stratégique de sa ville.

Le maire, nouvellement élu, croit que le développement résidentiel va de pair avec le développement industriel. « C’est un peu le paradoxe de l’œuf ou de la poule, qui est venu en premier? Nous, on croit qu’il faut travailler dans les deux sens. Les gens vont aller habiter là où il y a des industries », explique-t-il.

Mont-Joli offre donc un congé de taxes municipales pour les nouvelles entreprises et les nouvelles familles qui choisissent de s’installer dans la ville.

Les entreprises existantes ne sont pas laissées-pour-compte par cette nouvelle politique. Une aide financière pouvant aller jusqu’à 15 000 $ leur sera accordée pour tout projet d’agrandissement, d’amélioration ou de relocalisation de leurs installations.

Réduire le fardeau fiscal des habitants

Martin Soucy souhaite que cette nouvelle politique réduise l’assiette fiscale des contribuables.

Selon lui, les infrastructures de Mont-Joli ont été conçues pour une population de 15 000 personnes et la municipalité dénombre 6200 habitants.

« On va être plus pour se partager la facture et c'est l'objectif de la Ville de Mont-Joli », dit-il.

Le maire veut aussi attirer des personnes issues de l’immigration.

Il mise sur les nombreux emplois disponibles et le prix abordable des résidences unifamiliales, qui est en moyenne de 128 000 $, pour les convaincre à adopter sa ville.

« Il a quelques années à peine, l’immigration était une menace pour les travailleurs : ­­­"Ah! Il va venir prendre ma job". Aujourd’hui, c’est une nécessité pour la survie de nos entreprises », mentionne-t-il.

Selon Martin Soucy, Mont-Joli est reconnue comme une ville de travailleurs. Environ 30 % de la population de la ville n’a aucun diplôme. Une statistique qui ne décourage pas le maire qui croit que ça envoie le message aux entreprises qu’il y a de la main-d’œuvre disponible.

Plus d'articles