Retour

Congestion sur le pont Ambassador : un enjeu politique?

La Chambre de commerce régionale de Windsor-Essex demande à Ottawa de s'attaquer à la congestion routière sur le pont Ambassador, mais le propriétaire du pont accuse le gouvernement fédéral de ne rien faire pour régler la situation.

« Il continue d'y avoir une congestion constante et coûteuse qui découle de la frontière canadienne au pont Amabassor », affirme le président-directeur général de la Chambre de commerce, Matt Marchand.

Il estime que les retards ainsi occasionnés nuisent à la compétitivité des entreprises canadiennes.

M. Marchand a demandé une rencontre avec le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, ainsi que des responsables du pont.

Un enjeu politique

Mais le problème a déjà été soulevé auprès de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) il y a plus d'un an, selon le président de la Detroit International Bridge Company et de la Canadian Transit Company, qui opère le pont.

« L'Agence a des postes douaniers qui sont disponibles, mais elle n'y met pas d'agent. Alors le trafic s'accumule sur l'autoroute à Détroit, ils appellent du personnel, ouvrent quelques postes de plus, mais ça prend des heures avant que ça revienne à la normale », affirme Dan Stamper.

La principale esplanade douanière du côté canadien du pont compte 23 postes, dont 10 sont réservés aux véhicules de passagers, 10 peuvent être utilisés par ces véhicules ou des camions, et trois sont réservés aux camions.

En 2007, la compagnie propriétaire du pont a construit six postes supplémentaires, mais l'ASFC refuse de les utiliser, selon M. Stamper.

« Je leur ai dit : peu importe ce dont vous avez besoin pour ouvrir ces postes, je vais payer pour votre équipement, mais ils refusent de les utiliser », martèle M. Stamper.

Les négociations en cours entre l'ASFC et ses employés pourraient également contribuer au problème, admet-il.

Au moment de publier, Sécurité publique Canada n'avait pas répondu à la demande d'entrevue de CBC.

Plus d'articles