Retour

Conseil général du PLQ : inégalités sociales, corruption et élection 2018

Le thème de la lutte contre les inégalités sociales a dominé les discussions de cette dernière journée du Conseil national du Parti libéral du Québec, qui a pris fin dimanche à Laval. Les membres du PLQ ont tenté de paver la voie aux prochaines élections provinciales.Tout au long du week-end, le PLQ a essayé de mieux définir ses positions politiques et de recadrer son message en écoutant les propositions de ses membres.

Sur la question des inégalités sociales, les libéraux veulent montrer que, grâce aux surplus enregistrés après deux années de rigueur budgétaire, il est maintenant possible de réinvestir dans différentes sphères et de réduire les écarts de richesse.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, a d'ailleurs présenté l'état des finances publiques du Québec, qui présentent un surplus budgétaire de 1,8 milliard de dollars.

Le ministre a défendu dimanche les politiques de son gouvernement en soutenant que celles-ci n'avaient pas accru les inégalités sociales.

« Quand on regarde objectivement les faits, les familles avec des revenus de 40 000$ ou 50 000 $ ont un revenu disponible plus grand qu'avant », a expliqué M. Leitao.

Les questions d'éthique et d'intégrité ont également fait l'objet de plusieurs discussions parmi les militants; un sondage de la firme Léger obtenu par La Presse canadienne démontre qu'une grande proportion de Québécois estiment que, sous la gouverne de Philippe Couillard, les problèmes de corruption sont « aussi importants » ou « plus importants » que sous les gouvernements précédents.

Philippe Couillard croit  au contraire que depuis son élection, le parti a tourné la page sur les scandales.

Plus d'articles