Retour

Contrat retiré à la Société des traversiers : son pdg défend le travail « exemplaire » de la STQ

Le PDG de la Société des traversiers estime que les dirigeants de la société d'État n'ont rien à se reprocher dans le dossier des deux traversiers de la rivière Saguenay.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Les navires, qui doivent assurer le lien entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, devaient être livrés en 2015 pour 125 millions de dollars.

Québec espère maintenant que le premier navire pourra être livré au début de l’année 2018 et estime la valeur du contrat à 250 millions de dollars. Radio-Canada a appris que le gouvernement Couillard a l'intention de récupérer le contrat de la Société des traversiers du Québec.

Malgré l'explosion des coûts et les retards successifs, le pdg par intérim de la Société des traversiers défend le travail de la STQ dans ce dossier.

François Bertrand a ajouté lors de son passage au micro de l'émission Info-Réveil diffusée sur les ondes de Radio-Canada au Bas St-Laurent que la STQ n'avait autre choix que de se plier à la décision de Québec.

« Le gouvernement a décidé d'une nouvelle stratégie pour terminer la construction des navires, et puisque nous sommes une société d'État, on doit se camper derrière les décisions gouvernementales ».

Le pdg n'a pas voulu élaborer d'avantage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine