Retour

Course à la direction du NPD : Alexandre Boulerice donne son appui à Peter Julian

Le député de Rosemont-La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, a choisi son camp. Il donne son appui à Peter Julian dans la course à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD), car il estime que le candidat offre une vision progressiste et « audacieuse » pour l'avenir du parti.

« J'étais extrêmement fier de voir la position très, très claire, cristalline, de Peter pour s'opposer au pipeline d'Énergie Est qui, selon moi, est en phase avec ce que pense la majorité des progressistes au Québec et ailleurs au pays », a affirmé le député québécois.

Deux autres raisons ont incité Alexandre Boulerice à appuyer Peter Julian, un député d'expérience parfaitement bilingue. Sa proposition d'implanter la gratuité pour les études postsecondaires et sa connaissance du Québec.

« J'avais dit dès le départ que la personne que j'appuierais comme prochain chef du NPD devait posséder une qualité de français acceptable pour l'ensemble des Québécois, mais au-delà de la qualité du français, également, une compréhension et une sensibilité envers le Québec », a-t-il indiqué.

Député de New Westminster-Burnaby en Colombie-Britannique, Peter Julian, un anglophone, a habité dans plusieurs régions du Québec durant presque 15 ans dont au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où il a appris le français.

Alexandre Boulerice cite également le plan de transition énergétique du candidat à la direction du NPD et son engagement à s'attaquer aux paradis fiscaux. Des positions qui permettront au NPD de se distinguer des libéraux de Justin Trudeau « qui ne sont pas de réels progressistes même s'ils prétendre l'être », a-t-il dit.

Il s'agit du sixième appui à la campagne de Peter Julian, après ceux des députés Pierre-Luc Dusseault, Robert Aubin, Brigitte Sansoucy, François Choquette et Erin Weir.

Celui qui aspire à remplacer Thomas Mulcair estime que l'appui d'Alexandre Boulerice est important vu sa notoriété.

« C'est important d'être crédible partout au Québec, a souligné Peter Julian. L'appui d'Alexandre Boulerice me donne une crédibilité importante au Québec et aussi à travers le pays. »

En tout, quatre candidats aspirent à remplacer Thomas Mulcair à la tête du NPD. À Peter Julian, s'ajoutent le Québécois Guy Caron, la Manitobaine Niki Ashton et l'Ontarien Charlie Angus. Tous sont députés à la Chambre des communes.

Des rumeurs veulent qu'un cinquième candidat se lance dans la course à la direction. Jagmeet Singh, député néo-démocrate provincial de l'Ontario, serait en réflexion.

Deux débats ont déjà eu lieu depuis le début de la course. Le prochain est prévu le 28 mai à Sudbury, au lendemain de l'élection du prochain chef du Parti conservateur.

Le successeur de Thomas Mulcair à la barre du NPD sera élu par vote préférentiel et sera connu au plus tard le 29 octobre 2017.

Plus d'articles

Commentaires