Retour

Course à la direction du PC : une 5e candidate

La directrice générale du marché des fermiers Seaport à Halifax, Julie Chaisson, devient la cinquième candidate dans la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse.

Mme Chaisson avait été candidate pour le parti lors des dernières élections provinciales. Elle n’a pas été élue, mais l’expérience, dit-elle, l’a convaincue de se lancer dans la course à la chefferie.

« J’ai 30 ans d’expérience de gestion dans le secteur privé, explique-t-elle. J’ai été à l’avant-plan de grands changements organisationnels. »

Si elle devient chef du parti, elle a l’intention d’être candidate lors de la prochaine élection partielle, quelle que soit la circonscription où elle se tient.

Lors des élections du printemps dernier, elle avait terminé troisième dans la circonscription de Chester-St. Margarets.

La prochaine élection complémentaire aura sans doute lieu dans la circonscription laissée vacante par l’ancien chef des progressistes-conservateurs, Jamie Baillie, qui a démissionné le mois dernier à la suite d’allégations d’inconduite sexuelle.

Les autres candidats dans la course à sa succession sont Elizabeth Smith-McCrossin, Tim Houston et John Lohr - tous des députés provinciaux - ainsi que Cecil Clarke, le maire de la municipalité régionale du Cap-Breton.

Mme Chaisson affirme que son travail au marché des fermiers l’a amenée à côtoyer des fermiers et de petits entrepreneurs immigrants, entre autres.

Elle croit que la clé de la croissance économique réside dans les PME et les entreprises émergentes dont elle veut favoriser le développement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine