Retour

Course au PQ : pourquoi les jeunes sont si peu intéressés

Dans les débats, discours ou entrevues, les candidats à la direction du Parti québécois font souvent référence aux plus jeunes générations. Pourtant, celles-ci semblent peu intéressées par la course.

Un texte de Mathieu Dion

Nous nous sommes rendus à l'Université Laval à Québec pour rencontrer des étudiants et leur demander s'ils la suivent de près. Disons qu'elle suscite peu d'enthousiasme.

Notre constat n'a rien de scientifique, mais confirme une fois de plus ce dont avaient fait état ceux qu'on avait surnommés les trois « mousquetaires » en 2004. Ces trois jeunes députés péquistes avaient parcouru écoles secondaires, cégeps et universités du Québec pour tenter de comprendre le départ des jeunes de leur parti.

Bilan : de nombreuses causes préoccupaient les jeunes avant celle de la souveraineté, notamment celles de l'environnement et de la mondialisation.

Engagements des candidats envers les jeunes

Comme dans toute campagne, cela dit, les candidats multiplient les engagements, et plusieurs d'entre eux concernent les jeunes, que ce soit en matière d'éducation, de famille ou de croissance économique. Nous avons donc demandé au clan de chacun d'eux de déterminer les trois engagements qu'ils jugent plus importants.

Plus d'articles

Commentaires