Retour

Coûts des services sociaux : les villes pigent 2 M$ dans les coffres du conseil régional

Les municipalités membres du Conseil d'administration des services sociaux du district de Cochrane (DSSAB) ont voté jeudi pour redistribuer 2 millions de dollars en fonds de réserves aux villes.

Les 12 municipalités ont été prises par surprise par le moratoire imposé par la province mardi.

Toutes avaient commencé à établir leur budget pour 2018 en fonction d’une nouvelle formule d’allocation controversée devant prendre effet le 1er janvier.

Le moratoire force celles qui croyaient devoir moins payer à revoir leurs dépenses.

Les représentants de Timmins ont donc proposé de redistribuer une partie des réserves du DSSAB aux villes.

Le DSSAB possède 7,1 millions de dollars en fonds de réserves non assujetties à des restrictions et 4,3 millions de dollars en fonds de réserves prévues pour des programmes. Le représentant de Hearst, Conrad Morin, juge pourtant qu’il ne faut pas y toucher.

« On se tire dans le pied quand qu'on va jouer dans nos réserves. La conseillère financière l'a bien dit: c'est un danger, c'est un risque, » dit-il.

La motion passée jeudi prévoit redistribuer 2 millions de dollars du fonds de réserve et 3 autres millions plus tard, si la situation le permet. La directrice des finances du DSSAB, Linda O’Connell, mentionne que retirer 5 millions de dollars du fonds de réserve créerait « des difficultés ».

Le maire de Cochrane, Peter Politis, a voté contre cette motion.

Même s’ils sont des élus municipaux, les membres du conseil d’administration doivent prendre des décisions en fonction de l’intérêt de toute la région lorsqu’ils siègent, soutient-il.

Dix membres ont voté pour la motion et quatre ont voté contre.

Plus d'articles

Commentaires